Polytechniciens-defile-14-juillet.jpg Oui, à quoi ça sert, les « grandes » écoles ? Et à qui ? Si ce n'est à dévaloriser et à mépriser les « moyennes » et les « petites » ? Et que dire des « sans école » ? Quelle est cette idiosyncrasie hexagonale qui dénomme enseignement supérieur le troisième degré d'enseignement ? Ce mérite républicain (ou napoléonien), machine à (re)produire des élites, qui clive des grandes écoles sociologiquement et financièrement sélectives et une université dédiée à celles et ceux qui restent ?