Propos orientés

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - évaluation et orientation

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 10 juin 2013

L'ardoise du Bac

Cout_du_bac.jpg Le SNPDEN, qui n'est pas à proprement parler un dangereux groupuscule révolutionnaire, mais le ci-devant très honorable syndicat (majoritaire) des personnels de direction du second degré de l'éducation nationale, publie le 10 juin les vrais chiffres du coût du Bac. Edifiant !

Lire la suite...

samedi 8 septembre 2012

Comment éviter les décisions absurdes ?

Career_as_a_spiral.jpgSociologue, cadre dirigeant dans une grande entreprise industrielle, Christian Morel publie en 2012, chez Gallimard, ''Les décisions absurdes. II Comment les éviter''. A première vue, on pourrait croire à une publication humoriste ou racoleuse de plus. C'est tout à fait sérieux au contraire. En 2002 déjà, il avait publié le premier volet de sa grande enquête de terrain sur la négociation, la décision et le sens de l'action dans ''Les décisions absurdes, sociologie des erreurs radicales et persistantes''. En s'appuyant sur des exemples saisissants - notamment la décision, prise par la NASA en 1986, de lancer la navette Challenger, qui s'avéra une catastrophe -, il y démontrait que, curieusement, les individus prenaient collectivement des décisions singulières et qu'ils agissaient avec constance dans le sens totalement contraire au but recherché, ce qui aboutit à des erreurs radicales et persistantes : on lance la navette malgré des joints toriques défectueux ; on se trompe de membre ou de côté à opérer en salle d'opération ; pour éviter un accident, des pilotes s'engagent dans une solution qui les y mène tout droit ; on persévère dans l'usage d'un outil de gestion au résultat inverse de l'objectif visé ; on persiste à passer en cordée sous un couloir d'avalanche quand les indicateurs météo sont mauvais et connus. Quels sont les raisonnements qui produisent ces décisions absurdes ? Les mécanismes collectifs qui les construisent ? Comment peut-on à ce point se tromper et persévérer ?

Lire la suite...

dimanche 23 octobre 2011

Powerpoint rend-il stupide ?

Pensee_powerpoint.gifNous avions publié ce billet en octobre 2010. Vu l'ampleur prise désormais par le dogme "Powerpoint" en réunion, en conférence, au travail, en jury de thèse, à tel point que l'absence de "Powerpoint" à l'appui d'un exposé oral rend désormais le présentateur suspect d'obsolescence technologique aggravée, voire, ce qui n'est guère mieux, de fainéantise (!), nous ne résistons pas au plaisir de le rééditer un an après. "Powerpoint" (rappelons que le mot français est "diaporama") rendrait-il stupide, voire plus ? Dans son enquête à charge parue en octobre 2010 aux éditions La Découverte, La pensée powerpoint, enquête sur un logiciel qui rend stupide, Franck Frommer, ex-journaliste amoureux de la langue française, spécialiste de la communication d'entreprise au sein d'un grand groupe financier international, enquête au pays de ce fameux logiciel dont on ne saurait se passer sous peine de déchoir de son statut de salarié modèle : PowerPoint, le logiciel Microsoft de présentation visuelle destiné à accompagner les exposés oraux. Résumer une année de travail en 10 slides (diapositives) et 50 bullet points (points forts), résumer une stratégie d'entreprise ou prouver que l'Irak possède des armes de destruction massive en "20 minutes et 10 slides" (règle d'or des communicants, paraît-il), présenter un résumé de mémoire de Master ou un projet de thèse...

Lire la suite...