Une autre orientation

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - bien commun

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 31 juillet 2020

Amoureux des dictionnaires

Rey_A.__Dictionnaire_amoureux_des_dictionnaires__Plon.jpg Dans la remarquable collection des Dictionnaires amoureux, Plon a confié au lexicographe Alain Rey le Dictionnaire amoureux des dictionnaires. En 200 entrées et 1008 pages, l'auteur du Petit Robert et du Dictionnaire historique de la langue française présente les linguistes, philologues, encyclopédistes, écrivains, érudits, curieux de tout, opiniâtres, qui firent Dictionnaire.

Lire la suite...

mardi 28 juillet 2020

Chercher l'or du temps 1/3

Changement_d__heure__Credit_Gilbert_Garcin_-_Galerie_Camera_Obscura.jpg Je cherche l'or du temps, chante la fulgurance poétique gravée sur la tombe d'André Breton (Tinchebray 1896 - Paris 1966) au cimetière des Batignolles à Paris. Le colloque organisé au Centre culturel international de Cerisy-la-salle (Manche) du 8 au 15 septembre (dir. : Vincent Bontems, Étienne Klein) propose une méditation sur Les autres noms du temps.

Lire la suite...

samedi 25 juillet 2020

Un autre Tour

Velo_ailleurs_Le_Monde_6_novembre_2011.jpg Puisqu'il aura fallu qu'un virus indûment couronné nous privât de notre rendez-vous annuel amoureux avec le Tour, avec la formidable comédie humaine qu'il représente, avec la France des paysages, des humeurs, des senteurs, des accents et des patrimoines, il est temps de ne pas suivre le conseil contre intuitif que j'ai donné le 10 juillet et de reprendre le vélo toutes affaires cessantes !

Lire la suite...

vendredi 10 juillet 2020

Arrêtez le vélo !

adult-backpack-bicycle-281967.jpg Le cycliste est un désastre pour l'économie, nous dit Weelz, le mag vélo leader de pignon. Il n'achète pas de voiture, ne demande pas de prêt à la banque, roule avec un vélo rafistolé grâce à la prime covid, n'achète pas d'essence ni de kérosène, ne paie pas d'assurance ni de stationnement, dépense peu en pharmacie, déménage avec son vélo-cargo, pique-nique sur l'herbe, ne s'attable au restaurant, et il est même capable de dormir à la belle étoile… Pour sauver l'économie, arrêtez le vélo !

mardi 7 juillet 2020

Sur la résonance 4/4 : un monde rendu à son indisponibilité

Rosa_H.__Rendre_le_monde_indisponible__La_Decouverte__2020.jpg Dominer le monde, exploiter indéfiniment ses ressources. La science, la technique, l’économie ont, d'après Hartmut Rosa, rendu les êtres et les choses disponibles de manière permanente et illimitée. Mais alors que toutes les expériences et les richesses potentielles gisent à notre portée, elles se dérobent soudain à nous. L'homme, dans son esprit conquérant, a perdu toute résonance avec le monde. Il lui faut Rendre le monde indisponible.

Lire la suite...

mercredi 1 juillet 2020

Sur la résonance 3/4 : faire résoner l'école

Atelier-ecole-menuiserie__Allemagne__1927.jpg Pour Hartmut Rosa, "Nos relations au monde se forment essentiellement à l'école et par l'école, cela ne fait aucun doute". Pour lui, elle constitue un espace de résonance fondamental : À l'école, la relation au monde se déploie dans des processus d'interaction très denses, avec les personnes comme avec les choses, à l'intérieur de la classe, mais aussi dans la cour de récréation, sur le chemin de l'école, en voyage scolaire, etc.

Lire la suite...

jeudi 4 juin 2020

Climat : une crise peut en cacher une autre 2/3

Latour_Bruno.jpgDans une longue et passionnante interview parue dans Libération le 14 mai, Bruno Latour, sociologue, anthropologue et philosophe des sciences, qui nous offrit Face à Gaïa (La Découverte, 2015), appelle, en raison des bouleversements climatiques à venir qui seront beaucoup plus intenses que la pandémie COVID-2019, à reconstituer la société autour des questions écologiques.

Lire la suite...

lundi 1 juin 2020

Les étudiants souffrent, rouvrons totalement les universités

santémentale Qui s’est inquiété de la fermeture autoritaire de l’Université pendant six mois ? questionne Barbara Stiegler, philosophe, professeure à l'université Bordeaux-Montaigne dans Libé le 29 mai. Elle ajoute : Ce silence de la société, de la gauche et des syndicats est le symptôme d’une forme d’aveuglement face aux dangers mortels qui menacent la transmission du savoir, de l’unité du corps politique et de la démocratie. Si nous voulons que l’éducation, comme la santé, reste une affaire collective, publique et politique, c’est maintenant qu’il faut nous mobiliser.

Lire la suite...

lundi 27 avril 2020

Le travail, accomplissement d'une oeuvre

Alain_Supiot_2.jpg Juriste en droit du travail et en philosophie du droit, fondateur de l'Institut d'études avancées de Nantes, Alain Supiot a, de 2012 à 2019, occupé au Collège de France la chaire « État social et mondialisation, analyse juridique des solidarités ». Sa leçon de clôture, professée le 22 mai 2019 et intitulée Le travail n'est pas une marchandise, résume avec brio et limpidité ses analyses et propositions pour le contenu et le sens du travail au XXIè siècle.

Lire la suite...

lundi 7 mars 2011

Vivre ensemble

Flahault_Francois.jpg Philosophe, anthropologue, directeur de recherches à l'EHESS, François Flahault était des nôtres au palais des congrès du Mans le 24 septembre 2010, aux côtés de Christian Heslon et de Francis Danvers. Il fait partie de ces auteurs indispensables qui considèrent, non sans raisons, que "la crise" n'est pas d'abord d'ordre économique, mais qu'elle révèle un malaise dans la modernité. Après ''Be yourself'' (Mille-et-une-nuits, 2006) et ''Le crépuscule de Prométhée, contribution à l'histoire de la démesure humaine'' (Mille-et-une-nuits, 2008), il nous livre, avec ''Où est passé le bien commun ?'' (Mille-et-nuits, 2011), un essai dans la veine féconde des précédents.

Lire la suite...