Une autre orientation

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - former transformer

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 4 juillet 2020

Refaire École

Allez__va_a_l__ecole__Plantu.jpg Refaire école le jour des congés d'été, celui où l'on défait l'école : paradoxal, non ? Et pourtant, quelle annus horribilis... Trois mois d'interdiction totale d'école alors que la pandémie covid-19 avait eu le bon goût de préserver les enfants et les adolescents ; ensuite un retour tardif et facultatif (!) à l'école via la mise en place de protocoles d'accès aussi dissuasifs pour les familles que stigmatisants et épuisants pour des enseignants mobilisés par l'école en ligne ;

Lire la suite...

mercredi 1 juillet 2020

Sur la résonance 3/4 : faire résoner l'école

Atelier-ecole-menuiserie__Allemagne__1927.jpg Pour Hartmut Rosa, "Nos relations au monde se forment essentiellement à l'école et par l'école, cela ne fait aucun doute". Pour lui, elle constitue un espace de résonance fondamental : À l'école, la relation au monde se déploie dans des processus d'interaction très denses, avec les personnes comme avec les choses, à l'intérieur de la classe, mais aussi dans la cour de récréation, sur le chemin de l'école, en voyage scolaire, etc.

Lire la suite...

lundi 1 juin 2020

Les étudiants souffrent, rouvrons totalement les universités

santémentale Qui s’est inquiété de la fermeture autoritaire de l’Université pendant six mois ? questionne Barbara Stiegler, philosophe, professeure à l'université Bordeaux-Montaigne dans Libé le 29 mai. Elle ajoute : Ce silence de la société, de la gauche et des syndicats est le symptôme d’une forme d’aveuglement face aux dangers mortels qui menacent la transmission du savoir, de l’unité du corps politique et de la démocratie. Si nous voulons que l’éducation, comme la santé, reste une affaire collective, publique et politique, c’est maintenant qu’il faut nous mobiliser.

Lire la suite...

samedi 29 octobre 2011

L'école du soir est une chose humaine

Alain__Propos.jpg Le 6 octobre 1909, Emile Chartier, philosophe, professeur, essayiste, journaliste, humaniste, féru d'astronomie et de chemins de fer, mais aussi fervent défenseur de l'école républicaine, écrivit ce propos sur l'automne. Ecoutons-le bien un instant. Juste un instant. "Quand la terre et le ciel se mêlent, quand, vers le milieu du jour, chaque brin d’herbe a sa goutte d’eau sans qu’on sache d’où elle est tombée, alors, c’est bien l’automne. L’eau ne monte plus, alors, des racines aux feuilles. Le nuage qui traîne sur la terre endort les plantes. Quand on peut voir une ou deux étoiles, on s’étonne que le temps ait passé si vite. Car le ciel n’est plus le même qu’aux beaux jours. Les corps célestes, qui font un tour complet tous les jours, avancent en même temps un peu d’un jour à l’autre. Véga, l’étoile bleue, apparaissait presque au zénith, à l’heure où l’on va se coucher ; maintenant, elle tombe déjà vers le couchant. D’autres étoiles se montrent, les brillantes Pléiades, serrées comme un essaim d’abeilles, et, au-dessous, le beau triangle des Hyades, avec Aldébaran, l’étoile rouge, Orion et les Trois Rois ne sont pas loin ; c’est donc le soir de l’année.

Lire la suite...

mercredi 25 mai 2011

Est-ce que vous dormez ? 1001 propositions pour rester éveillé.e en éducation

Peretti_noir_et_blanc.jpg Chapeau Monsieur André De Peretti ! A l'occasion de ses 95 ans, André de Peretti était l'invité de [l'université permanente de Nantes|http://www.up.univ-nantes.fr/1296818404995/0/fiche_actualite/&RH=1228238620935] le 25 mai 2011. Il y donna une conférence haut en couleurs, poétique, biographique, historique, sociopolitique, éducative, ponctuée d'interludes musicaux, choraux et des interventions émouvantes de témoins en salle. Tout ceci organisé de main de maître par Martine Lani-Bayle et François Müller, Comment, à plus de 95 ans, un tel humaniste, homme de Lettres, polytechnicien (1938), poète, ingénieur en chef des manufactures de l'Etat, parlementaire (1947-1952), professeur de littérature, philosophie et psychologie, formateur de formateurs, éminent pédagogue, consultant international peut-il encore, et avec quel brio, tenir une conférence de 2h30 sans avoir l'air, un seul instant, de peiner ou de devoir reprendre son souffle ? D'où peut-on tenir une telle énergie, une telle puissance poétique, une telle fulgurante intelligence, une telle écriture, une telle force de communiquer à l'oral quand on est presque centenaire ?__

Lire la suite...

samedi 30 avril 2011

Chers archéo, les néo ont besoin de vous

Guide_neo-cop_2014.jpg Voici ce que j'écrivais le 30 décembre 2005, soit il y a plus de cinq ans, à propos de la grave question de la transmission, appliquée au cas des conseillères et conseillers d'orientation-psychologues. C'était l'époque où le concours national de recrutement (CRECOP) offrait 120 places (190 en 1999) ; aujourd'hui, il ne reste que 65 places aux concours externe et interne cumulés, alors qu'on estime entre 250 et 350 les besoins réels. Ces propos de décembre 2005 prennent par conséquent une acuité toute particulière aujourd'hui... Propos d'archéo multi-récidiviste : "Chers archéo, les néo ont besoin de nous !

Lire la suite...