Propos orientés

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - orientation professionnelle

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 3 juillet 2019

Refonder ou reconsidérer l'orientation ? Avis sur le rapport Charvet, par Bob Poisson

Phare_du_Creac__h__Ouessant.jpgDans cette tribune libre, Bob Poisson, directeur de CIO en poste de responsabilité au CIO Vendée-Est, donne un avis expert sur le rapport Refonder l'orientation, un enjeu Etat-régions, remis au ministre de l'éducation nationale le 25 juin 2019 par les inspecteurs généraux Pascal Charvet, Michel Lugnier et Didier Lacroix. Il y livre un regard précis, ouvert, critique et quelque peu désabusé sur la place étique faite aux CIO dans ce dernier des très nombreux rapports officiels dédiés à l'orientation scolaire et professionnelle depuis trente ans. Que feront le ministre et le premier ministre de ce énième rapport et de ses 27 préconisations pour la mise en cohérence stratégique de la coopération Etat-régions au niveau régional ?

Lire la suite...

mercredi 17 avril 2019

Relation école-entreprise : sens ou non sens ?

Usine_d__automobiles_ZIL_Moscou_1992.jpg Rapprocher l'école et l'entreprise. De nombreuses actions se sont développées depuis les années 1980 : séquences éducatives, jumelages, baccalauréats professionnels. On observe, on apprend à se connaître, à travailler ensemble. Quel sens ces actions prennent-elles ? Est-ce perte ou enrichissement ? L'école y gagne-t-elle ? Y renforce-t-elle sa liberté ?

Lire la suite...

mercredi 20 mars 2019

FormaSarthe, utopie formatrice

FormaSarthe_vu_d_en_haut.jpg Qu'as-tu appris au forum, mon fils ? Dès mon arrivée au Mans en 1989, 1990, 1991, j'ai oeuvré aux prémices de FormaSarthe, rendez-vous bisannuel de la jeunesse, des formations et des métiers. Et de 1994 à 2004, j'ai assuré bénévolement le commissariat technique général des 6 éditions consécutives.

Lire la suite...

jeudi 14 mars 2019

La charpente comme éthique du faire

Lochmann_A.__La_vie_solide__la_charpente_comme_ethique_du_faire_Payot__2019.jpg Dans La vie solide, en contrepoint à La vie liquide de Bauman (1925-2017), Arthur Lochmann, Nantais bâtisseur d'histoires, mais aussi philosophe, traducteur, charpentier et fils de maçon, élabore un nouveau rapport au corps et au monde, un style de vie, voire une «éthique du faire». Citant à plusieurs reprises Mathiew Crawford et son Eloge du carburateur, Lochmann livre là un récit d'apprentissage sensible, où la charpente, liée intimement à l'exercice intellectuel chéri lui aussi par l'auteur, introduit à un art de vivre, mieux, à une philosophie du vivre, à une éthique du faire.

Lire la suite...

vendredi 1 mars 2019

Apprendre à s'orienter, ça s'apprend

Le-sens-de-l__orientation__n__504__mars-avril_2013.jpg De 2014 à 2017, pendant trois années scolaires, j'ai conçu et animé dans 12 établissements scolaires différents du Calvados, au plus près des préoccupations des équipes éducatives (professeurs, psychologues, chefs d'établissement, chefs de travaux, inspecteurs, parents d'élèves), 12 réunions de travail d'un groupe départemental dénommé Développer la capacité à s'orienter ou encore Apprendre à s'orienter. Pourquoi avoir conçu un tel groupe ?

Lire la suite...

vendredi 8 février 2019

Naville, la psychologie et l'orientation, par Dominique Hocquard

Pierre Naville (1904-1993). Sociologue, écrivain, surréaliste, marxiste, ami d'Artaud et de Trotski, Naville avait été à partir de 1942, pendant plusieurs années, conseiller d'orientation professionnelle. De sa rencontre mémorable avec lui, Dominique Hocquard avait écrit l'article Pierre Naville, la psychologie et le moment de l'orientation, publié dans la revue Vie sociale, n°2, 1996.

Lire la suite...

mardi 5 février 2019

Métier et vocation, par Paul Ricoeur

Lorsque le bachelier, lassé d'un long voyage, se demande avec angoisse ce qu'il fera dans la vie avec son honorable parchemin, il découvre avec horreur qu'il peut tout faire... c'est-à-dire rien. Quel courant d'air quand toutes les portes sont ouvertes ! Où donc toutes les portes sont-elles ouvertes, sinon au centre d'un désert, sur lequel on peut ouvrir toutes les portes ? (...) Si le bachelier avait à choisir une profession parmi toutes les annonces d'un prospectus, il serait comme l'âne de Buridan qui périt de faim et de soif parce que le picotin le séduisait autant que le seau d'eau, autant mais pas plus.

Lire la suite...

samedi 29 décembre 2018

Les représentations du conseiller d'orientation, par Jacques Giust : Postface (4/4)

Jacques_Giust_1.jpg Le triptyque publié par Jacques Giust en 1976-1977 Les représentations du conseiller d'orientation, réflexions sur la profession, nécessitait une postface de son auteur. Je tiens à remercier très sincèrement Jacques Giust d'avoir accepté de republier, 40 ans après, un texte devenu introuvable, témoignage-clé de ce que furent l'orientation et ses professionnels dans les années 1970-1980.

Lire la suite...

lundi 24 décembre 2018

Les représentations du conseiller d'orientation, par Jacques Giust (3/4)

Jacques_Giust_1.jpg Troisième partie du triptyque publié par Jacques Giust dans le Bulletin de l'ACOF en 1976-1977 : Le conseiller d'orientation comme testeur-affecteur (chapitre 3), réflexions sur la profession. Une lucidité, une réflexivité, un questionnement déjà présents dans les chapitres 1 et 2, et qui se confirment ici. Un témoignage rare et saisissant sur l'orientation qui se faisait et se pensait au milieu des années 1970.

Lire la suite...

samedi 22 décembre 2018

Les représentations du conseiller d'orientation, par Jacques Giust (2/4)

Jacques_Giust_1.jpg Deuxième partie du triptyque publié par Jacques Giust dans le Bulletin de l'ACOF en 1976-1977 : Le conseiller d'orientation comme orienteur (chapitre 2), réflexions sur la profession. Sans se départir de la lucidité critique du chapitre 1, le néo-conseiller d'orientation aux CIO de Vire et de Caen au milieu des années 1970 décrit avec précision et mordant la figure du conseiller-orienteur qui colle à la profession.

Lire la suite...

mardi 18 décembre 2018

Les représentations du conseiller d'orientation, par Jacques Giust (1/4)

Jacques_Giust_1.jpg En 1976 et 1977, le Bulletin de l'ACOF, devenu ''Questions d'orientation'', publiait les analyses lucides, aiguës et critiques d'un jeune conseiller d'orientation caennais, Jacques Giust. Titre : Les représentations du conseiller d'orientation : Le conseiller d'orientation comme testeur (cf. 1), le conseiller comme orienteur (ch. 2), le conseiller comme testeur-affecteur (ch. 3). J'ai souhaité rééditer ce texte épuisé,

Lire la suite...

mardi 4 décembre 2018

Pour une palingénésie des CIO (CIO 17)

CIO-Education-nationale.png CIO-Brive.jpg CIO_Sarthe.jpg Le 5 juillet 2017, dans la note remise au directeur académique du Calvados sur la palingénésie des CIO et des psychologues de l'éducation nationale, jointe en annexes, j'ai souligné que, sans révolution copernicienne du rôle, de la place et des moyens attribués aux personnels et aux services d'orientation à l'éducation nationale (inspecteurs inclus), le décret n° 2017-120 du 1er février 2017 sur les psychologues de l'éducation nationale et la circulaire n°2017-079 sur leurs missions resteraient lettre morte. Marie-Rose Moro : « Ce qui caractérise la jeunesse, c’est la nécessité d’inventer, d’innover, d’imaginer des manières de faire, de modifier les hiérarchies, de vivre, de s’engager, d’expérimenter toutes les formes de liberté (…) Ces enfants, ces adolescents nous obligent à

Lire la suite...

dimanche 25 novembre 2018

Histoire d'un centre : Le Mans Sarthe (1922-1982)

CIO_Sarthe.jpgLogo-logo-le-mans.png Quand bruissent et crissent des informations peu rassurantes sur l'avenir des Centres d'information et d'orientation, service public quasi centenaire, il m'a semblé opportun de publier à nouveau le beau et fort témoignage de vie professionnelle d'un des pionniers de l'orientation à la française, Pierre Henri (1921-1984) qui dirigea le CIO du Mans de 1948 à 1982. L'article en annexe a été publié en mars 1990 dans le numéro de L'orientation scolaire et professionnelle vol.19/1, mars 1990, intitulé Contribution à l'histoire de l'orientation.

Lire la suite...

jeudi 22 novembre 2018

Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers, ou Encyclopédie : fiat lux !

Oser_l_encyclopedie_un_combat_des_Lumieres.jpg Dans l'édition numérique critique et collaborative de l'Encyclopédie (ENCCRE) mise en ligne en octobre 2017, l'académie des sciences met à disposition le monument des Lumières, l'Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers (1751-1772) dirigée par d'Alembert et Diderot. 17 volumes, des milliers d'entrées, et 11 volumes de planches. On peut entrer en cliquant sur les tranches des volumes, mais aussi par les titres des articles, par domaine, par contributeur, par recherche dans le texte.

Lire la suite...

vendredi 19 octobre 2018

20 ans après : Le Mans 1998 Qui est responsable de l'orientation ? (2/6) Michel Huteau

20_ans_apres__Le_Mans_1998.jpg Dans sa conférence sur L'évolution du rôle et des méthodes des conseillers d'orientation des années 1920 à aujourd'hui, Michel Huteau, professeur de psychologie au CNAM-INETOP, a montré que, si l'histoire des services d'orientation a commencé au lendemain de la première guerre mondiale, la

Lire la suite...

jeudi 27 septembre 2018

L'orientation a-t-elle perdu la boussole ? par Richard Huvet

Phare_du_Creac__h__Ouessant.jpg Propos orientés accueille aujourd'hui cette tribune libre de Richard Huvet avec lequel nos chemins professionnels et personnels se sont croisés pendant 20 ans dans l'académie de Nantes.

Education nationale et orientation : une incompatibilité. L'Éducation nationale est une machine administrative complexe qui subit de multiples agressions externes et internes. Pour fonctionner correctement, le système a besoin d'être régulé afin de faire baisser, en priorité, les tensions internes. En périphérie de cette administration, les services et professionnels d'orientation sont directement au contact de populations, élèves et familles, qui s'adressent spontanément à eux pour répondre à leurs préoccupations et angoisses devant l'avenir des enfants. La conséquence pour les services d'orientation, c'est qu'ils ont toujours introduit des perturbations dans le système d'éducation.

Lire la suite...

lundi 17 septembre 2018

Métier perdu, métier retrouvé : (5) Infirmière, infirmier

De_chaque_instant__documentaire__N._Philibert__2018.jpg On croit tous connaître le travail des infirmières tant l'imaginaire des métiers, la littérature, mais aussi notre propre expérience de patient.e, et de "famille de patient.e" nous a donné de les rencontrer, parfois de très près. Mais, non, détrompez-vous, vous avez tout à apprendre grâce au dernier film-documentaire si sensible de Nicolas Philibert dénommé si poétiquement De chaque instant ! Une caméra douce, discrète, effacée suit pendant les trois années de leur apprentissage un groupe d'étudiantes et d'étudiants d'un institut de

Lire la suite...

mardi 11 septembre 2018

Connaître le travail et s'orienter

Caches_derriere_les_ordinateurs_le_reseau_francilien_SNCF_2002.jpg Dans l'ouvrage collectif Connaissance du travail et orientation, une histoire en débats paru aux éditions Octarès en 2018, Régis Ouvrier-Bonnaz et Serge Blanchard (CNAM) revisitent les liens, déjà anciens, entre connaissance du travail et orientation. La connaissance du travail fut, jusqu'aux Trente glorieuses et l'entrée durable dans les crises et incertitudes successives de l'emploi, subordonnée

Lire la suite...

mercredi 11 avril 2018

Ecrire l'activité, révéler le travail

Ici__on_rit__on_est_heureux__Gabs_022.jpgDes collégiens, des lycéens, des apprentis franciliens se lancent dans l'aventure d'une écriture multiforme sur le travail : théâtre, poésie, fiction, lettres aux grands-parents, lettres de travailleurs, calligrammes, nouvelles, journal d'un CAP, etc. Ils y sont accompagnés par leurs professeurs et des enseignants-chercheurs. Un formidable dispositif décrit par le menu dans l'ouvrage Ecrivons le travail ! Lycéens et chercheurs : écritures croisées sur le travail, paru aux éditions Octarès en 2018.

Lire la suite...

jeudi 8 mars 2018

Ce que l'orientation fait au genre

Double_activite._Iconographe__Paris_1987.jpg Malgré des années d’actions, des conventions, colloques et ouvrages de valeur, l’orientation scolaire et professionnelle reste largement genrée. Pourquoi ? Ce qui résiste ne touche-t-il pas, d'abord, à la répartition des tâches ménagères et d’éducation ? Faisons un voeu : travaillons autant à la conscientisation des garçons qu’à celle des filles !

mercredi 17 janvier 2018

Sans le brevet, Roderick fait son droit

Roderick__27_ans.jpg Dans son édition du 15 janvier, Le Monde présente le parcours de Roderick, 27 ans, sans brevet ni bac. Après quelques années de travail, il a passé une capacité en droit en cours du soir, puis réussi licence et master. Le parcours sup de Roderick rejoint les trajectoires et projets des "élèves multiredoublants devenus superdiplômés" que Bertrand Bergier et Ginette Francequin ont présentés et commentés dans La revanche scolaire, paru chez Erès en 2011. Il n'y a pas de fatalité du pire. Et l'espoir et la volonté déplacent des Himalayas.

dimanche 7 janvier 2018

Orientation des jeunes : des solutions (orient 1)

Ce_qu__attendent_les_jeunes__Libe__12_mai_2012.jpgLe 8 janvier, le Conseil économique et social environnemental lance une consultation sur l'orientation. C'est le moment d'exprimer ce que vous ressentez... et de proposer des solutions nouvelles, ou des anciennes à revisiter ! On aurait tort de minimiser la force participative et démocratique de l'énergie des contributions de chacune et de chacun. Alors, sachez profiter de cette occasion ! Il y a tant à changer dans l'orientation de la jeunesse de France, et d'ailleurs...

samedi 18 août 2012

Métier perdu, métier retrouvé : (3) L'artisan, l'artisane

Alain, Propos d'un Normand 1906-1914 tome I, NRF-Gallimard, 1952, 7è éd., LXXVI, pp. 148, 149 ; billet paru dans La Dépêche de Rouen le 11 janvier 1909 :

" Il faut savoir un métier ; c'est évident. Le manoeuvre, qui ne sait qu'offrir ses muscles pour soulever, porter, pousser n'importe quoi, est esclave par cela même. J'ai connu un habile cordonnier, artiste dans la chaussure de femme ; il était ivrogne, bambocheur et voyageur ; cela ne l'empêchait pas de trouver du travail dès qu'il le voulait, et bien payé. Les électriciens sont puissants justement parce qu'ils savent un métier difficile. Donc, organisons l'apprentissage. Mais n'allons pas confondre l'apprentissage et l'instruction.

" L'apprentissage est une vieille chose, qui s'accordait très bien avec l'esclavage. Les esclaves, à Rome, savaient chacun un métier ; quelques-uns étaient maîtres de grammaire ; d'autres savaient la musique. Mais il y a savoir et savoir. L'abeille sait très bien construire des cellules hexagonales ; l'araignée des jardins est un prodigieux ingénieur pour tendre ses fils d'un arbre à l'autre ; les castors font très bien une digue. Etrange savoir ! Savoir qui est dans les pieds, dans les mains, partout, excepté dans la tête. Savoir de somnambule, savoir animal, savoir qui n'éclaire point.

Lire la suite...

mercredi 22 février 2012

Métier perdu, métier retrouvé : (2) Paysan, Paysanne

"Personne de la campagne qui vit de la culture du sol et de l'élevage des animaux" (source : ATILF). Dès son apparition (Xème-XIème siècles) "Paysan" désigne la condition de celui ou de celle qui vit à et de la campagne, en opposition aux gens des villes. Plus tard, on opposera le "paysan", conçu comme une condition voire une revendication à "cultivateur", "éleveur", "agriculteur", notions qui renvoient à une profession. Condition souvent dépréciée sous les vocables vilain, croquant, ''plouc'', cul-terreux, péquenot, bouseux, cambrousard... Au XVIIème siècle, dans sa fable Le paysan du Danube, prolongeant Marc-Aurèle, Jean de La Fontaine réhabilita l'image du paysan en brossant le rustaud, plutôt "ours mal léché, nez tortu, grosses lèvres", qui va interpeller et décontenancer l'occupant romain par sa franchise directe : "Qu'on me die(dise) en quoi vous valez mieux que cent peuples divers. Quel droit vous a rendus maîtres de l'univers ? Pourquoi venir troubler une innocente vie ? Nous cultivions en paix d'heureux champs, et nos mains étaient propres aux arts ainsi qu'au labourage". Et La Fontaine en fait la morale de la fable : "Il ne faut point juger des gens sur l'apparence".

Lire la suite...

mardi 31 janvier 2012

Métier perdu, métier retrouvé : (1) Instituteur, Institutrice

Dans La Dépêche de Rouen et de Normandie (heureux soient les Rouennais et les Hauts Normands), Emile-Auguste Chartier dit Alain (Mortagne-au-Perche, 1868 - Le Vésinet 1951) publia, au début du siècle dernier, d'acides, mordants, impertinents et néanmoins fort républicains petits billets qui, n'ayant l'air de rien, disaient tout de l'Ecole de la république encore naissante. Ils sont réunis par l'Institut Alain et Emmanuel Blondel sour le titre ''L'instituteur et le sorbonagre,'' éditions Mille-et-nuits, 2011. Ainsi celui-ci, pp.108-110, Le métier d'instituteur, que je vous laisse savourer, dédié aux institutrices et aux instituteurs. Ce texte inaugure notre nouvelle série Métier perdu, métier retrouvé.

"Le métier d'instituteur

On donne comme évident que l'instituteur a des avantages que le travailleur ou l'employé de commerce n'ont pas. Je vois bien que l'instituteur a six semaines de vacances en une fois, des jours de congé, et une petite retraite à soixante ans ; mais il ne faudrait pas d'après cela le comparer au chien gras de la fable, qui est attaché quelquefois, mais qui, en revanche, connaît le bon sommeil et les bons morceaux. Le métier d'instituteur est à mes yeux le plus dur.

Lire la suite...