Propos orientés

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - orientation scolaire

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 26 juin 2018

Dis papy, à quoi ça sert un inspecteur ? (dis 7)

Inspecteur_Colombo.jpg S'il n'y avait qu'un mot pour caractériser la spécificité et l'utilité de l'IEN-IO au sein du système éducatif, quel serait-il ? En avril 2003, en pleine crise liée au projet de régionalisation des CIO du premier ministre Raffarin, j'avais questionné mes collègues inspectrices et inspecteurs en orientation (IEN-IO) dans une enquête nationale dont les résultats furent publiés en pages 55-87 dans la revue Questions d'orientation n°2 en juin 2004,

Lire la suite...

vendredi 15 juin 2018

En quête de la bonne école

Ballion__La_bonne_ecole__Hatier__1991.jpg En avril 2002, j'ai publié deux études : A la recherche du bon collège, la dérogation dans les collèges publics de la Sarthe en 2001 (Inspection académique Sarthe, 34 p.) et A la recherche du bon lycée, la dérogation à l'entrée dans les lycées généraux et technologiques Sarthe en 2001 (IA Sarthe, 50 p.). Elles sont à disposition sur simple demande à jacques.vauloup@gmail.com. L'intention : m'appuyant sur La bonne école (Ballion, 1991), dresser un état des lieux en vue d'une réflexion collective, fournir des propositions nouvelles à l'ad-mini-stration.

Lire la suite...

vendredi 1 juin 2018

La bienveillance peut beaucoup

Jellab__Marsollier__Bienveillance_et_bien-etre_a_l__ecole__Berger-Levrault__2018.jpg Dans l'ouvrage collectif qu'ils ont dirigé en février 2018 chez Berger-Levrault, les inspecteurs généraux Aziz Jellab et Christophe Marsollier, s'appuyant sur les travaux en sciences humaines et sociales et notamment sur les sciences de l'éducation et le mouvement de l'éducation nouvelle, avancent un argument et des exemples des plus convaincants pour donner droit de cité à la bienveillance, au bien-être et à une éthique du ''care'' à l'école.

Lire la suite...

mardi 24 avril 2018

L'école classe et place

Cayouette-Rembliere_J.__L__ecole_qui_classe__PUF__2016.jpg En suivant pas à pas, dans L'école qui classe, les trajectoires scolaires de 530 élèves du primaire au Bac, la sociologue Joanie Cayouette-Remblière montre comment se construisent, concrètement, les inégalités scolaires, et comment l'institution scolaire marque les individus qui la fréquentent. L'échec et les ruptures se produisent de plus en plus à l'intérieur même du système, les jugements scolaires n'en sont que mieux intériorisés : "les classes populaires se sont approprié l'enjeu, pas les règles du jeu" (p. 11). Un livre sur les inégalités en train de se faire.

Lire la suite...

mercredi 18 avril 2018

Je suis atypique, pas un algorithme

20_ans_en_Argentine010.jpgAvec une plume alerte et acérée, François Ide, professeur de philosophie en terminale, évoque, dans une tribune parue dans le quotidien Libération du 10 avril 2018, la fin des "parcours atypiques" et de la "seconde chance" qu'annonce, selon lui, la logique sous-jacente de la nouvelle plateforme d'orientation post-bac dénommée Parcoursup. Extraits : "Leur orientation réduite à des items et à des lettres de motivation, les lycéens sont victimes d’une logique où le quantifiable prime sur la culture et le savoir. (...) A l'heure où les nostalgiques de Mai 68 s’apprêtent

Lire la suite...

mercredi 11 avril 2018

Ecrire l'activité, révéler le travail

Ici__on_rit__on_est_heureux__Gabs_022.jpgDes collégiens, des lycéens, des apprentis franciliens se lancent dans l'aventure d'une écriture multiforme sur le travail : théâtre, poésie, fiction, lettres aux grands-parents, lettres de travailleurs, calligrammes, nouvelles, journal d'un CAP, etc. Ils y sont accompagnés par leurs professeurs et des enseignants-chercheurs. Un formidable dispositif décrit par le menu dans l'ouvrage Ecrivons le travail ! Lycéens et chercheurs : écritures croisées sur le travail, paru aux éditions Octarès en 2018.

Lire la suite...

samedi 7 avril 2018

Je narre, tu narres le conseil : classe !

Conseil-de-classe-Fabrice-Erre.jpg Le conseil de classe tel que vous le vivez, le conseil de classe tel que vous en rêvez. En 2003, sur la base de cette question, nous avons enquêté en Sarthe près des acteurs et actrices du conseil. Les résultats, étonnants, percutants, ont été publiés par nos soins dans la première partie du manuel Changer le conseil de classe, EduSarthe, août 2004, 79 p.

Quinze ans après, le conseil de classe a-t-il changé ? Et vous, comment le vivez-vous ? Comment le rêvez-vous ?

Lire la suite...

mercredi 28 mars 2018

Ciel ! J'ai perdu une année... mais je me suis trouvé

Cout_du_bac.jpg Dans un article paru dans Le Monde du 26 mars, Douglas de Graaf pointe l'obsession et la spécificité françaises pour le juste-à-temps et la rapidité dans le parcours de formation initiale. Bref, si tu n'as pas

Lire la suite...

jeudi 8 mars 2018

Ce que l'orientation fait au genre

Double_activite._Iconographe__Paris_1987.jpg Malgré des années d’actions, des conventions, colloques et ouvrages de valeur, l’orientation scolaire et professionnelle reste largement genrée. Pourquoi ? Ce qui résiste ne touche-t-il pas, d'abord, à la répartition des tâches ménagères et d’éducation ? Faisons un voeu : travaillons autant à la conscientisation des garçons qu’à celle des filles !

dimanche 4 mars 2018

Parcoursup : plus de psychologues, SVP !

Conseillere_d__orientation.jpgDans un article du 2 mars, Le Monde évoque "La mission impossible des psychologues de l'éducation nationale" (ex-COP). Moins nombreux que leurs homologues européens, aux missions de plus en plus diversifiées, les ex-conseillers d’orientation-psychologues se sentent malmenés par la réforme de l'accès

Lire la suite...

lundi 12 février 2018

Parcoursup : lettre ouverte de l'ACOP-F

ACOP-France.pngLe 8 février dernier, l'ACOP-France a publié une lettre ouverte au ministre de l'éducation nationale à propos de Parcoursup. Elle y voit un système complexe, opaque et injuste. Au passage, elle rappelle à un nouveau ministre tenté par le transfert de l'orientation aux régions que l'orientation a besoin de professionnel.l.e.s pour l'exercer... à l'école d'abord ! Besoin d'un renforcement des CIO. Besoin criant de psychologues de l'éducation nationale. Où est le projet du Gouvernement en ce sens ?

lundi 29 janvier 2018

Une orientation aux semelles de vent

Fournier-Monautopsie.jpgJe retiendrai de ma vie tous ceux qui m'ont appris des choses. Ma mère qui aimait les arts et nous les a fait partager. Les professeurs qui ont allumé en moi des curiosités, les amis qui m'ont fait découvrir un écrivain, un peintre, un musicien, un cinéaste. J'aurais aimé être un instituteur, faire entrer des tas de choses dans les têtes des petits cons. Avec mes livres impertinents, j'ai essayé. Je leur ai appris à conjuguer l'impératif du verbe mourir et à calculer la longueur du rat. J'espère surtout, moi l'ancien mauvais élève,

Lire la suite...

mercredi 17 janvier 2018

Sans le brevet, Roderick fait son droit

Roderick__27_ans.jpg Dans son édition du 15 janvier, Le Monde présente le parcours de Roderick, 27 ans, sans brevet ni bac. Après quelques années de travail, il a passé une capacité en droit en cours du soir, puis réussi licence et master. Le parcours sup de Roderick rejoint les trajectoires et projets des "élèves multiredoublants devenus superdiplômés" que Bertrand Bergier et Ginette Francequin ont présentés et commentés dans La revanche scolaire, paru chez Erès en 2011. Il n'y a pas de fatalité du pire. Et l'espoir et la volonté déplacent des Himalayas.

dimanche 7 janvier 2018

Orientation des jeunes : des solutions ? (orient 1)

Ce_qu__attendent_les_jeunes__Libe__12_mai_2012.jpgLe 8 janvier, le Conseil économique et social environnemental lance une consultation sur l'orientation. C'est le moment d'exprimer ce que vous ressentez... et de proposer des solutions nouvelles, ou des anciennes à revisiter ! On aurait tort de minimiser la force participative et démocratique de l'énergie des contributions de chacune et de chacun. Alors, sachez profiter de cette occasion ! Il y a tant à changer dans l'orientation de la jeunesse de France, et d'ailleurs...

vendredi 29 décembre 2017

Je m'absente pour me retrouver et... m'y perds

13033746660_iStock_000006820933Small__photo_longue_.jpgQu'ai-je appris de ce que nous ont dit les enfants, les parents et les professeurs lors des centaines d'entretiens de persévérance tenus ces six dernières années, en direction académique, à Angers (2011-2014) puis à Caen (2014-2017), mais aussi au Mans avant ?

Lire la suite...

samedi 22 mars 2014

Bernard Desclaux veilleur visionnaire

Bernard_Desclaux.jpg Ancien directeur de CIO dans l'académie de Versailles, formateur d'équipes enseignantes, de personnels de direction, et blogueur constant, éclairé et éclairant, Bernard Desclaux a été interviewé le 27 février 2014 par Monique Royer qui dirige la rubrique Les portraits du jeudi des Cahiers pédagogiques. Un très beau moment pour saluer le veilleur visionnaire qu'est Bernard. Voici l'intégralité de ce riche échange.

Lire la suite...

samedi 6 juillet 2013

Mais qu'avons-nous donc fait des PDMF ?

Eloge_du_carburateur_Mathew_B._Crawford.jpg PDMF : Parcours de découverte des métiers et des formations. Depuis 2008, de la 5è à la terminale, les PDMF ont fait suite à l’éducation à l’orientation (1996). Cinq ans après, qu’avons-nous donc fait des PDMF ? Le 27 mars 2013, la DSDEN (IA) de Maine-et-Loire a organisé au lycée Bergson à Angers une journée d’études là-dessus. De quoi faire le plein d’énergie pour donner un second souffle aux parcours de découverte des métiers et des formations.

Lire la suite...

lundi 31 décembre 2012

Outils, non abuti !

boite_a_outils_enfant.jpgUti, non abuti : user, non abuser (expression latine). Devant la prolifération des outils en éducation à l'orientation, nous osons l'homophonie "Outils, non abuti" en hommage à la si célèbre expression latine.

De quelle éducation parlons-nous ?

« L’éducation est le point où se décide si nous aimons assez le monde pour en assumer la responsabilité, et de plus le sauver de cette ruine qui serait inévitable sans ce renouvellement et sans cette arrivée de jeunes et de nouveaux venus. C’est également avec l’éducation que nous décidons si nous aimons assez nos enfants pour ne pas les rejeter de notre monde, ni les abandonner à eux-mêmes, ni leur enlever leur chance d’entreprendre quelque chose de neuf, quelque chose que nous n’avions pas prévu, mais les préparer d’avance à la tâche de renouveler un monde commun », Hannah Arendt, ''La crise de la culture'', Folio Gallimard, 1989, p. 251-252.

« L’éducation c’est pour moi tout ce qui permet de découvrir et développer, en nous-mêmes et chez les adultes, tous les pouvoirs de vivre et d’être heureux, sur tous les plans de la personne, tout au long de la vie », François Marchand, Evaluation des élèves et conseil de classe, L'Epi, 1979.

Lire la suite...

dimanche 9 décembre 2012

"Ma prof de math, elle me parle jamais..."

Echec_et_math.jpgJeudi 6 décembre, Ludivine, 15 ans, en 3ème dans un collège saumurois, à la conseillère d’orientation-psychologue : "Ma prof de math, elle me parle jamais…" Elle ajoute, les larmes aux yeux : "Je suis l’une des pires…"

Dans un billet publié dans Propos d’un Normand 1906-1914, tome III, NRF-Gallimard, pages 207-209, Alain stigmatise ce qu’il nomme « l’enseignement monarchique » en ces termes. Extraits.

" Il y a un enseignement monarchique, j’entends un enseignement qui a pour objet de séparer ceux qui sauront et gouverneront, de ceux qui ignoreront et obéiront. Je revois par l’imagination notre professeur de mathématiques, qui certes ne manquait pas de connaissances, je le revois écrasant de son ironie un peu lourde un de nos camarades, qui était aussi myope qu’on peut l’être. Cet enfant ne voyait les choses qu’au bout de son nez. On le pressait. Il courait du sommet du triangle à l’autre, parlait pour remplir le temps, disait A pour B, droite pour angle, ce qui faisait des discours parfaitement ridicules ; et nous avions des rires d’esclaves. Cet enfant fut ainsi condamné publiquement à n’être qu’un sot, parce qu’il était myope.

Lire la suite...

lundi 15 octobre 2012

L'orientation scolaire d'abord

Roger_Gal_Histoire_de_l__education.jpgProfesseur de lettres classiques, le Gardois Roger Gal (1906-1966) fut un militant pédagogique de l’Éducation nouvelle. Directeur du service pédagogique de l’Institut pédagogique national (qui deviendra l’INRP), il fut l’un des fondateurs du Groupe français d’éducation nouvelle (GFEN)

De 1942 à 1944, il écrit L'orientation scolaire, publié aux PUF en 1946. Cet ouvrage de 146 pages devrait être mis dans les mains de tous les politiques, élus et mandarins administratifs qui se préoccupent de l'orientation sans avoir jamais fait l'effort d'avoir lu des auteurs majeurs tels que Pierre Naville, Henri Wallon, Paul Langevin, Geneviève Latreille, André Caroff, Jean Drévillon, Maurice Reuchlin, Michel Huteau, et... Roger Gal.

L'ouvrage de Roger Gal comporte cinq chapitres : La nécessité historique de l'Orientation (majuscule écrite par l'auteur) ; L'Orientation scolaire et le problème de la culture ; La nécessité pédagogique et psychologique de l'Orientation ; Les transformations scolaires exigées par l'Orientation ; Les techniques de l'Orientation scolaire. Nous nous en tiendrons ici à la remarquable introduction.

Extraits de l'introduction intitulée : Importance générale de la question. « Le problème de l’Orientation scolaire et professionnelle, c’est le problème central de la Réforme de l’Enseignement et de l’Education que tout le monde aujourd’hui sent désirable et inévitable ; je dirai plus, c’est le problème qu’impliquent tous les autres qu’ils soient politiques, sociaux, économiques, moraux ; car il touche à chacun d’eux ; il n’est aucun d’eux qui ne dépende en quelque mesure de lui. Il est au fond le problème de la civilisation nouvelle qui s’élabore à travers les bouleversements que nous vivons. C'est de sa solution que dépendent l'épanouissement et le bien de l'individu, puisque orienter, c'est s'efforcer de savoir de quelle manière on développera au maximum les forces latentes en chaque personnalité en formation, chercher dans quel sens chaque être humain réalisera sa plénitude.

Lire la suite...

samedi 22 septembre 2012

Il y a une spécificité de l'orientation initiale

dominiqueh.jpgDans son propos inaugural aux 61èmes journées nationales de l'ACOP-France donné le mercredi 19 septembre à la Bourse du Travail de Bobigny, en pleine semaine de Débat national pour la refondation de l'Ecole, le président Dominique Hocquard a tenu une position étayée qui, vu son importance et le contexte du Débat national, nous paraît tenir toute sa place ici.

En voici de larges extraits :

" Il y a une spécificité globale de l’orientation initiale qui ne se confond pas avec la conception, certes tout à fait légitime, de l’insertion territoriale, généralement thématisée comme un problème public lié à l’emploi, comme une urgence à résoudre (le chômage des 16-25 ans), et pensée dans les termes de la cohésion sociale, de la croissance et de la bataille pour l’emploi.

" Si les actions territoriales d’insertion vers les métiers d’électro-bobinier, par exemple, ont une pertinence territoriale indéniable, on peut néanmoins s’interroger sur l’inégale réception de ce type d’initiatives auprès d’élèves de collège. Le risque est, au prétexte de la réduction du décrochage, qu’une population scolaire soit d’entrée de jeu ciblée, identifiée, asservie au territoire.

" Le risque est aussi que, dans l’urgence sociale actuelle, avec une légitime priorité donnée à l’emploi et particulièrement à l’insertion des jeunes, la question du décrochage ne devienne le pivot d’une politique éducative qui, pour éviter la marginalisation des 150.000 jeunes sortis du système éducatif sans qualification, viserait alors l’insertion socio-économique comme le tout d’une politique d’orientation initiale à installer avec la Région dans les établissements d’éducation. C’est vrai que nous ne concevons pas l’orientation de cette manière sectorielle. Nous concevons l’orientation comme : un acte global, progressif, ouvert, réversible et concernant tous les jeunes ; un acte éducatif, accompagnant le développement de tous les élèves s’adressant à tous les élèves, et pas seulement à ceux qui sont en difficulté ; un acte éducatif prenant en compte la réalité de l’enfant ou de l’adolescent dans sa globalité ; un acte éducatif qui vise à aider chaque élève à trouver un sens à sa formation, à s’engager dans ses apprentissages, à identifier les ressources possibles pour surmonter ses difficultés.

Lire la suite...