Propos orientés

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - s orienter en temps de crises

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 12 juin 2014

Le guide des néo-cop, 7è édition

image_de_conseillere_d__orientation.jpg Pour la 7è année consécutive, Le guide des néo-cop sort une édition estivale renouvelée. Une intention initiale intacte et constamment renouvelée depuis 2008 : donner aux néo-cop contractuels/elles (et aux non-cop) à voir l'unité et la diversité de la profession, du genre professionnel. Une présentation dense et actualisée sous forme de 22 fiches-actions et 13 annexes. De S'intégrer à l'équipe du CIO (fiche 1) à Coopérer avec le chef d'établissement (fiche 2), en passant par Tenir conseil avec les parents (Fiche 8), L'entretien des conseillers/ères, l'entretien des professeurs (Fiche 9), Faire expertise psychologique près des individus et des groupes (Fiche 17), En ligne, le conseil aussi ? (Fiche 18). Et, depuis l'édition 2012, Que fait l'orientation au genre ? (Fiche 19).

L'édition 2014-2015 s'enrichit aussi de plusieurs annexes : "63è journées nationales ACOP-France Strasbourg septembre 2014" (annexe 7), Ma première semaine en CIO" (annexe 11), Contribution de l'éducation nationale au service public régional d'orientation" (annexe 12). Et toujours : Micro-histoire des procédures d'orientation (annexe 9), Lettre aux élèves, par Michel Breut (annexe 10). A noter aussi la préface de Dominique Hocquard, président de l'ACOP-France, la postface de Bernard Desclaux Entrer dans la profession, et l'inédit d'Alexandre Lhotellier page 8.

Lire la suite...

vendredi 16 mai 2014

1001 PRO - Pratiques Réflexives en Orientation

Rose_Pierre_de_Ronsard__2_.jpgDans la ligne des 800 références pour des pratiques réflexives en orientation, parues en février 2009 dans la collection EduSarthe, nous publions 1001 PRO Pratiques réflexives en orientation. Cinq ans après l’édition de 2009, une production complétée, améliorée, illustrée et référencée.

Lire la suite...

vendredi 9 mai 2014

143 liens ténus et tenus

Liens_internet.jpg Parmi les services rendus par ce blog, des ''liens ténus et tenus" proposés à la communauté des internautes comme autant de petits fils rouges souples et féconds qui nous font et nous construisent. A ce jour : 143 liens. Certains sont directement liés à l'orientation scolaire et professionnelle. D'autres renvoient à une conception ouverte, multiréférentielle,

Lire la suite...

dimanche 20 avril 2014

63è JNE Strasbourg du 22 au 25 septembre 2014

JNE_Strasbourg_2014.png Temporalité, rythme et contre-temps de l'orientation. C'est le thème des 63èmes journées nationales d'études de l'ACOP-France qui se tiendront du 22 au 25 septembre à Strasbourg. Plus de renseignements ici.

mardi 1 avril 2014

On triple l'effectif des conseillers d'orientation-psychologues !

image_de_conseillere_d__orientation.jpg Devant la montée du chômage des jeunes, face au déficit récurrent de disponibilité (faute de moyens) des conseillères et conseillers d’orientation-psychologues auprès des élèves de l’enseignement public, et devant la demande conjointe des fédérations de parents d’élèves de l’enseignement public et de l’enseignement privé sous contrat, les pouvoirs publics ont décidé de tripler en dix ans le nombre de conseillères et conseillers d’orientation-psychologues.

Lire la suite...

vendredi 21 février 2014

Master Pro Psychologie de l’orientation tout au long de la vie, Université Angers

sans-titre.png L'université d'Angers (France) ouvre à la rentrée universitaire un Master professionnel Psychologie de l'orientation tout au long de la vie. La loi 2009-1437 du 24 novembre 2009 a introduit notamment la notion d’accompagnement des individus tout au long de la vie dans les différentes phases de transition entre périodes de formation et d’emploi. Il s’agit de pouvoir informer, conseiller et accompagner des enfants, adolescents ou adultes, en formation initiale, continue ou en emploi, en matière d’orientation et d’insertion professionnelle. Objectifs de la formation : fournir aux étudiants des connaissances théoriques et pratiques approfondies, suffisamment larges, dans le champ de la psychologie de la personne en devenir : enfant, adolescent, adulte jeune ou plus âgé, qu’ils soient en formation à tous les âges de la vie, en activité ou en recherche d’emploi à partir de l’adolescence.

Lire la suite...

samedi 28 septembre 2013

Who are you ? Life-designing in the 21st century [CIOM 2013]

Pr_Peter_Savickas.jpg Mark Savickas est professeur de médecine familiale et communautaire à l’Université de médecine du nord-est Ohio (USA), et professeur adjoint pour la formation des conseillers à l’Université d’Etat du Kent. Il a écrit des dizaines d'articles, de chapitres d'ouvrages et réalisé des centaines de présentations à des groupes de professionnels sur le comportement professionnel et le conseil d’orientation. Il est actuellement président de la division Psychologie du conseil de l’Association internationale de psychologie appliquée, et éditeur du ''Journal of vocational behavior''.

Lire la suite...

dimanche 2 décembre 2012

Je ne sais pas quoi faire plus tard

Qu__est-ce_tu_voudrais_faire_plus_tard243.jpg Propos libres à propos de l'expression maintes fois exprimée par les adolescents, collégiens et lycéens : "Je ne sais pas ce que je veux faire plus tard... "

Je...

C’est lui, c’est elle, le sujet de l’énoncé et de la parole, du choix ou du non choix. C’est de ce « Je » dont doute l’adolescent(e). Et l’enfant (in-fans : qui ne dit pas, qui ne peut pas dire) sommeille encore chez l’adolescent. Ne l’oublions-nous pas un peu vite parfois ?

Je ne sais pas ce que je veux faire...

C’est d’abord au présent -et non au futur, dans lequel l’adulte pressé souhaiterait projeter au plus vite l’adolescent peut-être moins pressé, lui (elle)- que les questions se posent, que je me cherche, que tout simplement je ne sais pas ; au présent de ma scolarité de collégien(ne) ou lycéen(ne), plus ou moins bien vécue, au présent de mes relations familiales, fraternelles, amicales... plus ou moins bien vécues, que je sais, ou ne sais pas. Savons-nous entendre cet insu ?

Lire la suite...

vendredi 9 novembre 2012

Sérendipité (scène 7)

S__orienter_dans_la_vie__la_serendipite_au_travail__F._Danvers__Septentrion__2012.gifPrésent au Mans lors des 47è journées nationales de l'ACOP-France de septembre 1998 (thème : Qui est responsable de l'orientation ?) et aux 59è journées nationales de septembre 2010 (thème : Conseiller en temps de crises et d'incertitudes), Francis Danvers, professeur de psychologie de l'éducation à Lille III, laboratoire PROFEOR-CIREL, publie le second tome de l'ouvrage S'orienter dans la vie, la sérendipité au travail ? aux éditions du Septentrion. Il fait suite à S'orienter dans la vie, une valeur suprême ? paru chez le même éditeur en 2009.

Cette parution est l'occasion pour nous de rappeler que, depuis son ouverture en avril 2010 à l'occasion et en appui des 59è journées nationales de l'orientation, Le Mans, septembre 2010, ce blog a publié sept billets sur la sérendipité :

Lire la suite...

samedi 25 août 2012

Sérendipité (scène 6)

consultation_Lausanne.jpgEn juin et octobre 2010, nous avons publié sur ce site, avant et juste après les 59è journées nationales de l'association des conseillers d'orientation-psychologues de France (ACOP-F) au Mans sur le thème Conseiller en temps de crises et d'incertitudes, cinq billets sur la sérendipité, concept qui en étonna certains alors qu'Horace Walpole (1754), Voltaire dans Zadig ou la Destinée (1748), R.-K. Merton (1945), R. Pagès et H. Piéron (1979), A. Ancelin-Schützenberger (1982) ou encore de nombreux scientifiques, écrivains, artistes, psychologues, sociologues... et le colloque international de Cerisy-la-salle sur "La sérendipité dans les sciences, les arts et la décision" (juillet 2009) en avaient fait depuis des années l'un des concepts majeurs de la post-modernité.

Lire la suite...

mardi 5 juillet 2011

Ouvrir l'oeil, le bon

Jo_Wilfried_a_l__oeil.jpgOn prétend que l'écoute est question d'oreille. Et si c'était d'abord une affaire d'oeil ? On prétend aussi que le sport est affaire de stratégie, d'entraînement, de persévérance et de compétition. Et s'il y était question avant tout d'oeil, de vision, de concentration ? Cette photo du tennisman international Jo-Wilfried Tsonga, fils et fille de professeurs de collège et de lycée au Mans, est fascinante et donne à réfléchir. Quoi ? il faudrait davantage avoir l'oeil sur la balle jaune que sur son adversaire ? Comment donc ? Derrière un garçon aussi blagueur, aussi charmant, aussi joueur sur les courts se tapirait un être doté de concentration maximale, une volonté sans faille de vaincre, un cogneur sans faiblesse ? Et puis encore ceci : le sport, est-ce affaire de fun, de fit ou de fight ?

Pour avoir eu la chance d'avoir vu Jo-Wilfried à l'âge d'à peine 11 ans, lui, l'enfant du pays - Le Mans, Savigné-l'évêque, Coulaines - échanger des balles avec son père lors d'un stage fédéral auquel assistait la plus jeune de mes filles, je peux affirmer que, tout jeune, ce garçon portait déjà en lui la vista et la volonté manifestées sur cette photo prise au tournoi de Wimbledon en juin 2011. Mais qu'est-ce qui le fit devenir tennisman de très haut niveau alors que, jamais, au grand désespoir de son père, ma fille ne m'invitera dans les tribunes VIP réservées aux parents de joueurs du stade de l'ouest londonien ? Allez savoir... L'orientation de soi n'oscille-t-elle pas toujours entre fatum et kairos ?

Allez Jo, encore un effort, la prochaine fois, tu seras en finale ! Et attention à la balle jaune...

samedi 9 avril 2011

S'orienter au temps des catastrophes

11_septembre_2001.pngCatastrophe : fin, dénouement, bouleversement. Evénement brutal qui bouleverse le cours des choses, en provoquant souvent la mort ou la destruction. Le monde bruisse de catastrophes naturelles, économiques, financières, industrielles, militaires... Elles amènent avec elles, jusqu'aux écouteurs des digital natives et aux yeux de tous les téléspectateurs du monde entier, leur lot d'images de violence, de blessures, de dégâts majeurs faits à notre Terre patrie, de morts multipliées et de populations condamnées à migrer... Il y a bien sûr d'abord ces vies cassées, brutalisées, violentées, déplacées que, chez les survivants, il faudra reconstruire vaille que vaille, du ''fatum'' le plus injuste au possible ''kairos''. Résister, vivre malgré tout. Croire encore et encore au jaillissement de la vie après avoir fait le deuil de ses morts. Mais se remet-on vraiment jamais de la mort d'un enfant ? Et il y a aussi l'imaginaire du téléspectateur mondialisé, qui oscille entre la sidération spectaculaire, la compassion humaine pour ses proches ou ses lointains, et, doit-on le dire, le sentiment que, pour cette fois au moins, il en aura réchappé...

Lire la suite...

lundi 21 mars 2011

Je ne sais pas ce que je veux faire plus tard

20_ans_en_2010074.jpgA propos de l’expression maintes fois entendue chez les adolescents, collégiens et lycéens : « je ne sais pas ce que je veux faire plus tard... » Je... C’est lui, c’est elle, le sujet de l’énoncé et de la parole, du choix ou du non choix. C’est de ce « Je » dont doute l’adolescent(e). Et l’enfant (in-fans : qui ne dit pas, qui ne peut pas dire) sommeille encore chez l’adolescent. Ne l’oublions-nous pas un peu vite parfois ?

Je ne sais pas... ce que je veux faire... C’est d’abord au présent -et non au futur, dans lequel l’adulte pressé souhaiterait projeter au plus vite l’adolescent, peut-être moins pressé, lui (elle)- que les questions se posent, que je me cherche, que je ne sais pas ; au présent de ma scolarité de collégien ou lycéen, plus ou moins bien vécue, au présent de mes relations familiales, fraternelles, amicales plus ou moins bien vécues, que je sais, ou ne sais pas... Ce que ne sait pas l’adolescent, c’est ce qu’il veut faire, et souvent les adultes en rajoutent un peu (ou beaucoup) par des injonctions réitérées telles que « il faudrait savoir ce que tu veux... ». Ce que je veux... Vouloir, volonté : des termes dépendants de la vie affective, du désir, du non-désir. « Qu’aimerais-tu faire plus tard ? » est synonyme de « que voudrais-tu faire plus tard ? ». N’oublions donc pas que « vouloir » peut être parfois, en langue française -mais aussi en italien, en espagnol- synonyme de « aimer ». Dès lors, peut-on donner, nous adultes, des raisons au vouloir, au désir, sachant que c’est dans le désir que le vouloir puise son énergie ? « Ceux qui savent quoi faire plus tard ont réussi à concilier le désir et la raison. Certains ont déjà confronté avec bonheur leur vouloir à la réalité. Ils ont été écoutés, reconnus. Ils ont réussi à dominer les choses et les événements. Ils ont trouvé du plaisir à ces affrontements et restent prêts à les renouveler en entreprenant à nouveau. Sans doute leur a-t-on déjà donné l’occasion d’apprendre à choisir en leur faisant confiance et en reconnaissant pour importantes leurs premières expériences. Echouèrent-elles qu’on ne les écrasa pas de culpabilité et de recommandations stérilisantes. Réussirent-elles qu’on leur laissa savourer leur plaisir sans l’agrémenter des récompenses qui confèrent à l’amour donné un caractère conditionnel », Marc Birraux, Je ne sais pas ce que je veux faire plus tard, Casterman, l’école des parents, 1981, p. 133.

Lire la suite...

dimanche 14 novembre 2010

Cultiver sa disposition à devenir

1125-Heslon_Le_Mans_24-09-2010.JPG Psychologue des âges de la vie, clinicien en psycho-gérontologie, Christian Heslon est maître de conférences en psychologie à l'université catholique de l'Ouest à Angers (équipe de recherche CAFORE ; laboratoire de psychologie des Pays-de-la-Loire, PRES Université Nantes-Angers-Maine), et directeur de l'IPSA-UCO. Il est intervenu le 24 septembre 2010 au palais des congrès du Mans, en compagnie de François Flahault et de Francis Danvers. Il nous a communiqué le texte suivant, qui fait suite à sa conférence. Nous en reproduisons des extraits : Tirer parti de l'incertitude. Du projet d'orientation à l'opportunité d'évolution. Tirer parti d'une incertitude devenue structurelle. Sous le titre « Conseiller en temps de crise et d’incertitudes », les 59èmes journées d’études de l’ACOP-F qui se sont tenues au Mans en septembre 2010 mirent l’accent sur une tension à la fois actuelle et ancienne, celle qui relie la pratique du conseil à la question de l’incertitude.

Lire la suite...

dimanche 24 octobre 2010

"Be yourself !" Oui, mais...

1117-Tribune_Danvers-Flahault-Vauloup_Le_Mans_22-09-2010.JPG Philosophe, anthropologue, directeur de recherches à l’école des hautes études en sciences sociales (EHESS) à Paris, centre de recherches sur les arts et le langage, François Flahault est intervenu le vendredi 24 septembre au palais des congrès du Mans, en compagnie de Christian Heslon et de Francis Danvers, sur le thème : S'orienter en tirant parti de l’imprévu. Le parcours scientifique de l'auteur l'a conduit de Vladimir Jankélévitch à Roland Barthes et à Jean Laplanche, auprès desquels il a soutenu

Lire la suite...

samedi 23 octobre 2010

S'orienter, un fait social d'abord ?

1112-Tribune_Cam-Giust_Desprairies-Soudjian-Flahault-_Le_Mans_24-09-2010.JPG Après une expérience professionnelle d'inspecteur du travail, Pierre Cam est devenu maître de conférences en sociologie à l'université de Nantes. Auteur de nombreuses études pour le compte du Centre d'études et de recherches sur les qualifications (CEREQ), il est, depuis plusieurs années, directeur de l'observatoire de la vie étudiante. A ce titre, il conduit des enquêtes nombreuses et variées sur les parcours des étudiants néo-entrants.

Lire la suite...

lundi 18 octobre 2010

Sérendipité (scène 5)

1127-Danvers_Le_Mans_24-09-2010.JPGProfesseur de psychologie de l'éducation, ancien directeur du SUIO-IP de l'université Lille 3, ancien conseiller d'orientation, Francis Danvers est directeur du Master « Conseil en développement des compétences et en valorisation des acquis » (Lille III). Il est également vice-président de l’Université populaire de Lille, et l'un des créateurs et animateurs du Groupe de recherches sur l'évolution de l'orientation scolaire et professionnelle (GREO).

Lire la suite...

jeudi 14 octobre 2010

Regard espagnol sur le conseil

Marife_Sanchez_Garcia.jpgProfesora titular de orientación profesional, Departemento de orientación educativa, diagnóstico e intervención psicopedagógica, Facultad de Educación de la Universitad national de Educacion a distancia de Madrid, MariFe Sanchez Garcia est intervenue au Mans le jeudi 23 septembre 2010 dans le cadre du forum Regards européens sur le conseil, en compagnie de Guðbjörg Vilhjálmsdóttir, Jean-Pierre Dauwalder et Jean Guichard. Elle y est chargée de deux domaines de formation : 1/ Orientación profesional para el desarollo de la carrera. Objetivos : – Interpretar el sentido y la necesidad de la Orientación Profesional de las personas

Lire la suite...

mardi 12 octobre 2010

Une conseillère islandaise face à la crise

gudbjorg_vilhjalmsdottir151847096_90x120.jpgProfesseure à la Faculté des sciences sociales, Université d'Islande, Reykjavik, Guðbjörg Vilhjálmsdóttir mène des travaux universitaires dans le domaine de l'orientation des jeunes et des adultes. Dans les années 90, elle a suivi une formation de conseillère d’orientation-psychologue au centre de formation de Lyon. En voisine et collègue, elle est intervenue au Mans le 23 septembre 2010 lors du forum Regards européens sur le conseil animé par Suzanne Bulthéel, en compagnie de Jean-Pierre Dauwalder (Suisse),

Lire la suite...

dimanche 3 octobre 2010

Qu'est-ce que s'orienter aujourd'hui ?

IMG_0999.JPGLe professeur Jean Guichard, expert internationalement reconnu (CNAM Paris / équipe de recherche CRTD) a prononcé le 22 septembre au Mans la conférence inaugurale des 59è journées nationales de l'orientation sur le thème Qu'est-ce que s'orienter aujourd'hui ? La mondialisation en cours depuis longtemps a transformé les problèmes d'orientation. On attend désormais des personnes qu'elles construisent les compétences nécessaires pour s'orienter. Quelles sont ces compétences ? Comment se forment-elles ? Quel rôle tient l'école dans cette formation ? Comment aider les personnes à construire de telles compétences ? Comment les accompagner dans cette activité de s'orienter ? Sur quelles connaissances scientifiques développer des interventions rigoureuses ?

Lire la suite...

- page 1 de 2