Une autre orientation

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - soumission volontaire

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 5 août 2020

Triplettes à Belleville

Triplettes-de-Belleville-film-Sylvain-Chomet-2003.jpg Autre vélo, autre Tour. Dans son grand film d'animation sorti en 2003, Sylvain Chomet ne met pas le spectateur à l'aise dans cette histoire où une fausse voiture-balai du Tour de France pilotée par des sbires à la solde d'une mafia installée outre-Atlantique va récupérer sur la route les forçats épuisés dans le Ventoux pour les recycler dans un commerce véreux de paris sur des êtres humains.

Lire la suite...

dimanche 7 juin 2020

Servitude numérique volontaire : je «like» (400è billet)

Ado_et_son_smartphone.jpg C’est le peuple qui s’assujettit et se coupe la gorge ; qui, pouvant choisir d’être sujet ou d’être libre, repousse la liberté et prend le joug, qui consent à son mal. C'est par ces mots si matures que, dans le Discours de la servitude volontaire (1549), le très jeune ami de Montaigne, Etienne de La Boëtie (1530-1563), aura qualifié l'attitude du peuple face au Tyran. Les démocraties du XXIè siècle ne sont pas exemptes de la critique, avertit Bernard E. Harcourt dans La société d'exposition, critique de notre exhibition virtuelle permanente. Les technologies pénètrent très profondément dans nos vies. Il montre l’ampleur de notre consentement et de notre renoncement à la liberté. Pourquoi ne nous en soucions-nous pas suffisamment ?

Lire la suite...

jeudi 21 mai 2020

Dis papy, à quoi ça sert un inspecteur ? (12)

Ecole_qui_casse.jpg Dans une tribune publiée par Le Café pédagogique les 14 et 15 mai, le "groupe Grenelle", composé d'une quinzaine d'enseignants, de formateurs, chercheurs, inspecteurs du premier et second degrés, inspecteurs généraux, directeurs académiques et cadres de l'administration centrale, fait part de sa "consternation" devant le "projet réactionnaire" du ministre Blanquer..

Lire la suite...

vendredi 8 avril 2011

L'art de se taire

Dinouart__Art_de_se_taire.jpg Dans un monde si bavard et qui aime se répandre en autoprésentations, autoproclamations, autojustifications ou autres autoglorifications, il est savoureux de relire l'opuscule publié sur L'art de la conversation en 1771, non sans quelque succès d'estime mérité, par l'abbé Joseph Antoine Toussaint Dinouart (1716-1786), ecclésiastique, traducteur et polémiste, érudit et bel esprit. On imagine bien quel effet eut à l'époque cet ouvrage et ses 14 principes nécessaires pour se taire dans une société de salons et de bavardage, quelques années avant le déclenchement de la Révolution française. L'art de dissimuler, d'avoir une bonne contenance et de tourner sept fois la langue dans sa bouche avant de parler, un art qui, paradoxalement, accorde une importance toute particulière, au langage du corps, qu'il faut apprendre à décrypter.

Lire la suite...