Le tout nouveau Plan étudiants annoncé par le Gouvernement le 22 novembre 2017 s'apprête à remplacer Admission post-bac (APB) par ParcoursSup sans presque même mentionner le nom des CIO et des psychologues de l'éducation spécialisés en éducation, développement et orientation (!). Mieux : il propose aux CIO et aux psychologues qualifiés de l'éducation nationale de leur adjoindre, faute de vouloir créer les postes qu'il faudrait, des jeunes étudiants "ambassadeurs du supérieur" près des lycéens, en mission de service civique. On croit sans doute magiquement que les lycéens de terminale et leurs parents manquent davantage d'information que de conseil ! Il est donc grand temps de redonner les 10 raisons à nos yeux justifiant non seulement le maintien, mais plus encore le développement des centres d'information et d'orientation, et le recrutement de véritables professionnels qualifiés de la psychologie à l'éducation nationale.

10 bonnes raisons de sauver le soldat CIO, maintenant !

(1) Leur croyance en l’homme, en la femme et en toutes leurs potentialités individuelles. Le respect de la personne dans sa dimension psychique est un droit inaliénable.

(2) Leur croyance en l’homme, en la femme et en toutes leurs potentialités collectives. cf. J.-P. Sartre, dans Les mots (1962) : "Si je range l'impossible Salut au magasin des accessoires, que reste-t-il ?Tout un homme, fait de tous les hommes et qui les vaut tous et que vaut n'importe qui".

(3) Leur action inlassable, quotidienne, au service de la promotion individuelle et sociétale par l’École, grâce à l’École.

(4) Mettre du tenir conseil dans le moteur de l’orientation ordinaire.

(5) En orientation, l’Internet ne peut pas tout. Si l’on ne peut nier le rôle des technologies de l’information et de la communication dans l’information, on ne peut réduire le conseil à la personne à des interactions électroniques à distance.

(6) En orientation, le prof ne peut pas tout. S’il est hors de question de minimiser le rôle et les tâches des professeurs soit dans leur discipline (Parcours avenir, Éducation au devenir), soit en tant que professeurs principaux, la psychologie du conseil et l'entretien psychologique relèvent de la compétence d'un.e psychologue.

(7) Laisser tomber la lancinante incantation à l’avenir – que personne ne peut prévoir et à peine imaginer – et construire une véritable éducation au devenir pour tous, de l’école élémentaire à l’université, et tout au long de la vie.

(8) L’orientation se fait d’abord à l’École, par l’École. Comme jamais auparavant, l’orientation se fait d’abord à l’école, au collège, au(x) lycée(s), à l’université. Plus que jamais, des choix d’orientation fondamentaux sont pris au collège, au(x) lycée(s), à l’université. Plus que jamais, on a besoin de spécialistes de l’orientation à l’école, et entre l’école et l’après-école.

(9) Le CIO médiateur entre les adultes (professeurs, parents, professionnels) et les enfants. Le CIO interface entre les établissements scolaires et/ou universitaires. Le CIO maître d'oeuvre du rapprochement constructif entre les milieux professionnels et le monde éducatif. Aurait-on oublié tous les avantages que représente ce positionnement ?

(10) Les CIO ont été les grands oubliés de la décentralisation des années 1980, qui allait créer les établissements publics locaux d'enseignement (EPLE) ; et la mise en valeur d'autres instances valorisées par les pouvoirs publics, directement concurrentes aux CIO sur bien des points, a profondément déstabilisé les centres d'information et d'orientation. Nommons-en deux : les Missions locales n'ont cessé de se développer depuis les années 1982 jusqu'à ce jour, car portées, amplifiées et confortées par les élus locaux ; plus récemment, les Maisons des adolescent.e.s, émanation du pouvoir médicopsychologique, constituent désormais le passage obligé pour les adolescent.e.s en souffrance (et ils sont nombreux, comme on sait). Il est temps de remettre les CIO dans le jeu, maintenant. Car l'Ecole a, elle aussi, ses psychologues ! cf. Présentation des services de la Maison des ados d'Angers (source : site Maison des ados Angers, consulté le 26/11/2017) : "La Maison des adolescents s'adresse aux jeunes de 13 à 20 ans, qui se posent des questions d'adolescence relatives à l'accès aux droits, aux conduites à risque, au mal-être, à la santé, la scolarité, la sexualité, la famille,.." Alors, oui, sauvons le vaillant soldat CIO, leurs valeureux et valeureuses directeurs et directrices de CIO et leurs indispensables psychologues. Pour le plus grand bien et la meilleure réussite scolaire, professionnelle et humaine de tous ! Et avant de suggérer ou de prescrire à un.e ado une consultation à la Maison des ados ou à la Mission locale, n'oublions pas les compétences psychopédagogiques et cliniques des CIO !