Une autre orientation

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Ecorientation

Avec une responsabilité toute particulière aux Occidentaux et aux Européens qui auront, pendant des siècles et en toute impunité, en prédateurs impitoyables et organisés, pillé avec constance, hubris et pléonexie le monde vivant, les êtres humains sont désormais confrontés à l'impensable et à l'inimaginable d'une planète à bout de souffle, asphyxiée, éreintée. Des adolescentes et adolescents se révoltent et s'engagent. Les urbains veulent des villes vertes, où l'on respire. Les ruraux souhaitent une campagne propre. D'autres révoltes, d'autres engagements suivront chez les jeunes et les moins jeunes, je l'espère toutes générations mêlées. Pour orienter le monde autrement et ailleurs que dans le productivisme effréné, le capitalisme technologique et le mythe du Progrès. Pour s'orienter dans un monde redevenant vivable et décent pour chacune et chacun.  Pour toutes et tous collectivement, fraternellement, solidairement, équitablement. Afin que l'anthropocène ou le capitalocène ne se transforme pas durablement en poubellocène, catastrophène, covidobscène, climatobscène ou anthropobscène ! Et retrouver le goût des formes et habiletés premières : s'occuper de la paix de son corps et de son esprit, faire pousser les légumes, cuisiner, jouer de la musique, réparer plutôt que jeter et remplacer, éduquer les plus jeunes, apprendre tout au long de la vie, converser et tenir conseil, jouer, chanter, marcher...

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 22 juillet 2020

Ma géographie existentielle

IMG_2974.JPG Ma géographie existentielle, énonce Thierry Paquot, philosophe de l'urbain, n'est pas globalisée, mais planétaire, je suis d'ici et d'ailleurs, mais je possède des emplacements familiers où je me rends périodiquement (des lieux habités par des amis, des sites appréciés pour leur beauté, leur vastitude et leur silence) et un domicile fixe dans la banlieue parisienne, depuis lequel je contacte les membres des réseaux auxquels je suis branché et qui rhyzoment toute la Terre en des circonvolutions proliférantes et jamais achevées (page 216).

Lire la suite...

mardi 7 juillet 2020

Sur la résonance 4/4 : un monde rendu à son indisponibilité

Rosa_H.__Rendre_le_monde_indisponible__La_Decouverte__2020.jpg Dominer le monde, exploiter indéfiniment ses ressources. La science, la technique, l’économie ont, d'après Hartmut Rosa, rendu les êtres et les choses disponibles de manière permanente et illimitée. Mais alors que toutes les expériences et les richesses potentielles gisent à notre portée, elles se dérobent soudain à nous. L'homme, dans son esprit conquérant, a perdu toute résonance avec le monde. Il lui faut Rendre le monde indisponible.

Lire la suite...

samedi 13 juin 2020

Climat : une crise peut en cacher une autre 3/3

Morizot__Manieres_d__etre_vivant__Actes_sud__2020.jpgPour Baptiste Morizot, la crise écologique est une crise des vivants : 6è extinction des espèces, défaunation, climat chamboulé. Mais c'est aussi "une crise de nos relations au vivant, de la sensibilité". Il nous invite à une cosmopolitesse, à réactiver notre sensibilité et notre reconnaissance envers tous les êtres vivants : végétaux, animaux, humains. Il s'agit de retrouver et d'inventer les égards ajustés entre les autres formes de vie qui font le monde, d'être enfin un peu cosmopoli. De toutes les manières d'être vivant.

Lire la suite...

jeudi 4 juin 2020

Climat : une crise peut en cacher une autre 2/3

Latour_Bruno.jpgDans une longue et passionnante interview parue dans Libération le 14 mai, Bruno Latour, sociologue, anthropologue et philosophe des sciences, qui nous offrit Face à Gaïa (La Découverte, 2015), appelle, en raison des bouleversements climatiques à venir qui seront beaucoup plus intenses que la pandémie COVID-2019, à reconstituer la société autour des questions écologiques.

Lire la suite...

mardi 26 mai 2020

Climat : Une crise peut en cacher une autre 1/3

Perdu_dans_la_tempete.jpg Dans une remarquable tribune parue dans Le Monde le 2 mai, l'éthologue Jane Goodall, commandeur(e) de l’empire britannique, fondatrice du Jane Goodall Institute (www.janegoodall.fr) et messagère de la paix auprès des Nations Unies lance aux humains : "Prenons conscience que la pandémie est liée à notre manque de respect pour le monde naturel. (...) Ce qui est tragique, c’est qu’une pandémie de ce genre a depuis longtemps été prédite par les personnes étudiant les zoonoses – ces maladies qui, comme le Covid-19, se transmettent des animaux aux humains".

Lire la suite...

jeudi 7 mai 2020

Est-ce un vent mortel ? Sont-ce des insectes que nous avalons et qui nous dévorent ?

Foret__la_nuit.jpg C'est par ces mots aériens et puissants, en styliste admirable de la langue française, que, dans Les Mémoires d'outre tombe (1849), le combourgeois François-René de Chateaubriand (1768-1848) aura évoqué l'épidémie de choléra qui fit en 1832, à Paris, 20.000 morts et environ 100.000 morts en France. Un peu plus tôt, le cordouan Lucius Annaeus Seneca, alias Sénèque (env. 4 av. J.-C.- 65 apr. J.-C.), philosophe de l'école stoïcienne dont les traités philosophiques De la colère (De ira), De la vie heureuse (De vita beata) ou De la brièveté de la vie (De brevitate vitae) auront traversé les siècles sans avoir perdu une ride, aura rédigé également les admirables et copieuses Lettres morales à son ami Lucilius (Epistulae morales ad Lucilium).

Lire la suite...

jeudi 16 avril 2020

Edgar Morin en prise sur la crise

Edgar-Morin-Libe-27-mars-2020.jpg Avec Sur la crise, les éditions Flammarion ont l'heureuse initiative de rééditer en un seul volume deux ouvrages antérieurs d'Edgar Morin : Pour une crisologie (L'Herne, 2016) et Où va le monde ? (Lherne, 2007). Depuis des décennies, le presque centenaire Edgar Morin, né en 1921, nous fait partager ses lumineuses analyses sur la société et une méthode de compréhension de nos temps supposés modernes ou post-modernes : Une crise a des potentialités négatives de régression et de destruction, et des potentialités positives qui, grâce à l'imagination créatrice, permettent de trouver de nouvelles solutions. Nous sommes dans une crise de civilisation.

Lire la suite...

vendredi 10 avril 2020

Poésie et écologie en temps extrêmes

Planete.jpg Sur le site indispensable de Fabula, Jean-Christophe Cavallin et Alain Romestaing appellent à une écopoétique pour des temps extrêmes. "Nous n’entrons pas seulement dans une époque de terreur : nous entrons dans une époque de terreur et de pitié. Nous sommes malades d’écophobie et malades d’écopathie : le climat nous épouvante, le sort du vivant nous afflige. Ce nouveau sentiment tragique trahit le retour d’un contexte excédant notre maîtrise."

Lire la suite...

samedi 4 avril 2020

René, reviens ! Ils sont devenus fous !

Rene-Dumont2.jpg À l'élection présidentielle de mai 1974, la candidature de l'ingénieur agronome altermondialiste René Dumont (1904-2001), portée par le mouvement écologiste, détonne. Se déplaçant à vélo, vêtu d'un pull rouge à col roulé, il mange une pomme à la télé, y boit un verre d'eau pour illustrer la crise mondiale de l'eau à venir, et lance : « La voiture, ça pue, ça pollue et ça rend con…»

Lire la suite...

vendredi 20 mars 2020

Je fais la paix avec la Terre

Jardins_de_Chaumont_et_Chateau.jpg Dès 1962, avec Printemps silencieux, la biologiste Rachel Carson a alerté le monde sur le scandale des pesticides. Sa voix est là, au premier jour d'un si silencieux printemps. Nous voici à la croisée des chemins. Deux routes s'offrent à nous, mais elles ne sont pas également belles, comme dans le poème classique de Robert Frost. Celle qui prolonge la voie que nous avons déjà trop longtemps suivie est facile, trompeusement aisée ; c'est une autoroute, où toutes les vitesses sont permises, mais qui mène droit au désastre.

Lire la suite...

mardi 17 mars 2020

Faire face ensemble (375è billet)

Marche_pour_le_climat__There_is_no_planet__Paris__Credit_Castanier_et_Lucas__pour_Liberation.jpg C'est dans les moments où le risque croît que l'humanité s'éprouve dans sa plus profonde humanité. Et que la fraternité des êtres humains et leur solidarité sont mises à l'épreuve. Leur créativité individuelle et collective aussi. Que l’avenir de la planète affecte à ce point la construction de la vie des plus jeunes générations, il n'y a plus lieu d'en douter. Et peut-on laisser les jeunes seuls s'occuper de réparer ce que d'autres ont souillé ? Aux adultes de se réveiller au plus vite, eux qui ont laissé détériorer notre bien commun et nos milieux de vie sciemment, méthodiquement, durablement, brutalement. Faire face ensemble, toutes générations mêlées, une nécessité vitale.

Lire la suite...

jeudi 19 décembre 2019

2019 : Le moment Greta

CLIMATE-CHANGE/YOUTH-FRANCE Dans son numéro spécial du 23-30 décembre, Time a élu la jeune Suédoise de 16 ans Greta Thunberg ''Person of the year 2019''. Le grand hebdomadaire salue ainsi une lycéenne et adolescente suédoise qui a fait du combat contre l'inertie des Etats face à l'aggravation accélérée de la vie sur Terre sa ligne de vie. Il rend hommage à son énergie inaltérable et à sa parrêsia, franc-parler, force d'interpellation, éthique de la vérité (Foucauld, 1982). Il honore enfin sa capacité à fédérer les jeunes du monde entier autour du combat du siècle. Le monde des adultes sera-t-il à la hauteur de ses teenagers ?

Lire la suite...

samedi 26 octobre 2019

Les cartes de l'Anthropo(bs)cène

Gemenne_F.__Rankovic_A.__Presses_de_Sciences_Po__aout_2019.jpg Les Presses de Sciences Po publient un Atlas de l'Anthropocène. Il éclaire par des cartes, diagrammes et textes la crise écologique majeure dans laquelle nous sommes entrés pour des décennies. Grand atlas. Mais de quel Anthropocène (Crutzen) parle-t-on,

Lire la suite...

samedi 5 octobre 2019

Des ados passifs et poussifs, vraiment ?

CLIMATE-CHANGE/YOUTH-FRANCE

On a façonné les adolescents de la génération Z, nés après 2000, dans l'impuissance, l'absence de responsabilités et l'a-citoyenneté. Génération assise, génération canapé-selfie. Passe-ton Bac d'abord ! Dans une tribune parue dans Le Monde du 29 juillet, Marion Robin, psychiatre d'adolescents, évoque Greta Thunberg et le mouvement, qu'elle symbolise dans le monde entier, du passage « d’une adolescence assise à une jeunesse en action ».

Lire la suite...

dimanche 14 avril 2019

Pour une éthique de la considération

Pelluchon__Ethique_de_la_consideration__Seuil__2018.jpg Pourquoi avons-nous tant de mal à changer nos styles de vie alors que notre modèle de développement a un impact environnemental et social destructeur ? Quels traits moraux peuvent nous conduire à avoir du plaisir à faire le bien, au lieu d'être constamment déchirés entre le bonheur et le devoir ? D'après Corine Pelluchon, une éthique des vertus, une éthique de la considération est à inventer, qui s’intéresse à nos motivations concrètes,

Lire la suite...

jeudi 11 avril 2019

Les jeunes marchent pour la planète

Jeunes_manifestant_pour_la_planete_fevrier_2019.jpg Depuis l'été 2018, suite au puissant et étincelant discours de Greta Thunberg, jeune suédoise d'à peine 16 ans, le 13 décembre 2018 à la COP 24 à Katowice (Pologne), un discours d'à peine 4 minutes (!) sous les regards d'adultes sidérés par l'aplomb et le charisme de l'adolescente, les jeunes du monde entier marchent et manifestent pour la planète. Et le mouvement mondial de grève des jeunes pour le climat et la planète ne semble pas près de s'arrêter.

Lire la suite...

mardi 12 février 2019

Jean-Louis Etienne, un type atypique

Jean_Louis_Etienne.jpg Il faut encourager les jeunes ! Le tourneur-fraiseur, médecin, explorateur, ambassadeur de la planète, passeur d'humanité a connu tellement de vies en une... Parcours d'un type atypique... comme le sont à leur manière, n'en doutons pas, et contrairement à ce qu'on croit encore, la plupart des parcours de vie. Dans une remarquable interview disponible sur le site des Cahiers pédagogiques, Jean-Louis Etienne part de l'élève qu'il fut dans le Tarn. C'est ici.

Lire la suite...

lundi 31 décembre 2018

Nous sommes débarqués

Oiseau_mort.jpg Quand la maison brûle et nous la laissons griller / Quand l'enfant seul pleure et nous le laissons hurler / Quand l'e-phone brille et nous le laissons charmer / Quand l'oiseau rare meurt et nous le laissons tomber / Quand le vieux monde part et nous le laissons aller / Nous sommes débarqués

jeudi 27 décembre 2018

Nous sommes embarqués

Mesange.jpg Quand la maison brûle et nous la laissons griller / Quand l'enfant seul pleure et nous le laissons hurler / Quand l'e-phone brille et nous le laissons charmer / Quand l'oiseau rare meurt et nous le laissons tomber / Quand le vieux monde part et nous le laissons aller / Nous sommes embarqués

mardi 4 septembre 2018

Oser, résister, s'aventurer

Malaurie-Oser-resister-juin-2018.jpg Nous trouverons des forces pour réinventer la psychologie et les psychologues à l'école et créer le service commun que j'appelle de mes voeux en nous abreuvant aux sources de Jean Malaurie, audacieux, résistant et aventurier de plus de 95 ans désormais. Dans Oser, résister, s'aventurer paru en juin 2018 chez CNRS éditions, l'explorateur, l'écrivain, l'ethnologue, le géographe, le géomorphologue, désormais âgé de 95 ans, revient sur plus de soixante décennies au service des Inuits et des peuples premiers, des peuples sentinelles, des peuples minoritaires. Un passage de l'ouvrage, page 17, nous suffira à camper

Lire la suite...

lundi 6 août 2018

Accompagner à l'orientation à l'ère anthropocène (life-design 4)

Guichard.2018-2.JPGLa Forge numérique de l'université de Caen diffuse, en fichier audio, la communication donnée par Jean Guichard dans le cadre du colloque Apprendre et s'orienter dans un monde de hasards qui s'est tenu à Cerisy-la-salle du 24 au 31 août 2015 (direction : Francis Danvers).

Lire la suite...

mardi 6 février 2018

Y'a un méga bug

Bilal-Bug-1-Novembre-2017.jpg Paris, jeudi 13 décembre 2041, trou noir intégral. Tous les liens avec le world wide web ont disparu de manière inexplicable, tous les contenus de la Toile connue sont asséchés, tous les vols et tous les trains du monde sont suspendus, plus de données, plus d'archives, plus de codes, plus rien, du plus gros serveur à la plus petite clé USB. L'humanité est dans la merde. Des humains sous assistance cardiaque ou régénérateur cellulaire numérique meurent brusquement, et le milliardaire américain Jeff Cazanova, dénumérisé, reste en blocage lévitationnel au-dessus de Central Park.

Lire la suite...

dimanche 24 février 2013

Vivre et s'orienter en temps de crises

Morin__Sur_la_crise__Champs_essais__2020.jpg"La crise s'est installée, avec son cortège de catastrophes sociales et économiques", écrit Christophe Rymarski dans l'introduction du dossier n°245 de février 2013 que la revue Sciences Humaines consacre à Vivre en temps de crise. Il ajoute : "Les images diffusées à satiété renvoient toutes à la pauvreté, à la précarité, au déclassement. Des images qui ont réussi à coloniser l'imaginaire des Français, qui ne sont, dans leur grande majorité, pas directement touchés. Mais les situations dramatiques et bien réelles de près de 8,5 millions de personnes vivant en-dessous du seuil de pauvreté conduisent à se demander : et si demain, c'était mon cas ? Que puis-je faire ?

Lire la suite...

samedi 9 avril 2011

S'orienter au temps des catastrophes

Psychologues japonais après Fukushima (mars 2011) Catastrophe : fin, dénouement, bouleversement. Evénement brutal qui bouleverse le cours des choses, en provoquant souvent la mort ou la destruction. Le monde bruisse de catastrophes naturelles, économiques, financières, industrielles, militaires... Elles amènent avec elles, jusqu'aux écouteurs des digital natives et aux yeux de tous les téléspectateurs du monde entier, leur lot d'images de violence, de blessures, de dégâts majeurs faits à notre Terre patrie, de morts multipliées et de populations condamnées à migrer...

Lire la suite...