Jusqu’au bout il avait tenu à être présent, à apporter sa contribution à la vie de notre association, alors même qu’à l’évidence il était physiquement très affaibli.

Il pratiquait un engagement de conviction et avait trouvé dans l’association qu’il avait avec chacun d’entre nous et au sein de l’ACOP-F un espace où exprimer avec intelligence et sensibilité, son humanisme. Discret, soucieux du collectif, presque tranquille mais pugnace, s’il était parfois très exigeant il savait aussi être patient ; et surtout il se rendait facilement disponible pour participer, dialoguer, questionner, apporter son analyse, sa « petite musique » avec modestie et parfois malice. Il avait le souci des autres et avait à cœur d' inscrire ses interventions dans le « monde », au sens où il tenait à rester en prise avec le réel et sa complexité.

Le bout de route que j’ai effectué avec Thierry a été pour moi une grande leçon de modestie, d’ouverture, d’humanisme et d’optimisme aussi, l’optimisme de la volonté et de l’engagement.

Il va me manquer, il va nous manquer…

A propos de l’hommage que nous allons lui rendre, je vais transmettre à sa femme les condoléances de l’association. Je participerai à ses obsèques et, si la famille le permet, en votre nom et au nom de l’association, je prononcerai un dernier hommage à Thierry.

Avec Sylvie, en fonction des souhaits de la famille, l’association se chargera d’apporter sa contribution symbolique (couronne, dons pour la recherche ou autres…).

Je propose par ailleurs que, sur le site que Thierry à très largement contribué à faire vivre, nous ouvrions une rubrique « Pour Thierry Boy ». Nous pourrions y déposer les différents hommages qui lui ont d'ores et déjà été rendus par certains d'entre nous et d’autres à venir, et aussi une biographie. Je reprendrai contact avec vous sur ces points."

Je partage entièrement ces mots si justes, si forts. Tu nous manqueras Thierry. Parmi les nombreux souvenirs que je garde précieusement de Thierry : ce passionnant colloque européen qu'il avait conçu, construit et animé le 5 octobre 2006 avec l'INETOP et l'ACOP-F à la cité des sciences et de l'industrie : Internet et orientation, quels enjeux et quelles pratiques pour les COP ? Ce fut son oeuvre.

L'année suivante, en juin 2007, en voisin et ami (il résidait souvent près de La Chartre-Thierry_Boy_2.jpg sur-le-Loir), il était venu à l'université du Maine Le Mans auprès des CIO et COP sarthois animer notre journée d'études sur ce thème.

Discrètement, efficacement, modestement, comme d'habitude. "Petite grande âme" aurait dit de lui Victor Hugo.

Salut l'ami !