Extraits. "On peut se demander, à la lecture de ces analyses fouillées, si l’organisation que constitue l’Education Nationale ne considère pas fondamentalement l’ensemble de ses institutions d’orientation comme des services du personnel élèves ou étudiants. On peut aussi se demander si les missions prioritaires confiées aux conseillers/ères d’orientation-psychologues au sein de ce système éducatif leur permettent bien d’aider l’ensemble des jeunes à faire face à la tâche extraordinairement difficile de construire une vie, et notamment un parcours professionnel, ayant un sens à leurs yeux, au sein d’une société donnant à chacun la possibilité de réaliser certaines de ses potentialités…

Ces questions ne doivent pas décourager un/e jeune conseiller/ère d’orientation-psychologue de se référer à ces fiches. Bien au contraire ! Le conseil qu’on peut lui donner est de se les approprier aussi vite que possible. Les informations très précises (par exemple : comment se préparer à participer à un conseil de classe ? Comment concilier plusieurs agendas ? Comment conduire un entretien de conseil ?) qu’il ou elle y trouvera lui permettront de maîtriser rapidement ce que Clot nomme le genre professionnel. Avec Daniel Faïta, ce dernier en donnait la définition suivante en 2000 : « le genre est en quelque sorte la partie sous-entendue de l’activité, ce que les travailleurs d’un milieu donné connaissent et voient, attendent et reconnaissent, apprécient ou redoutent ; ce qui leur est commun et qui les réunit sous des conditions réelles de vie ; ce qu’ils savent devoir faire grâce à une communauté d’évaluations présupposées, sans qu’il soit nécessaire de re-spécifier la tâche chaque fois qu’elle se présente ». Enfants_sous_un_arbre_Bangalore_India.jpgC’est précisément la maîtrise du genre qui permet à un professionnel de développer son propre style d’exercice du métier et, par-delà, de faire évoluer le genre. Or, compte tenu des multiples aspects du métier de conseiller/ère d’orientation-psychologue que manifeste cet ouvrage, il est clair que chaque conseiller/ère d’orientation-psychologue peut rapidement développer un style d’exercice qui lui est propre et mettre en place des interventions qui tiennent compte à la fois des caractéristiques de ses contextes de travail, de sa conception des finalités du métier, et de son souci d’accompagner des jeunes qu’il/elle estime prioritaires dans la conception et la construction de leur vie et de leur parcours formatif et professionnel." ■