Au début des années 1990, en contexte de prolongation de la durée de scolarisation des jeunes, de projet personnel, de projet collectif et de crise récurrente de l'emploi des jeunes, nous étions mûs, aussi bien du côté des milieux de la formation initiale (inspection académique, établissements scolaires, université, centres d'information et d'orientation), de celui des entreprises et de leurs représentants (chambres consulaires) que des collectivités territoriales (conseil régional, conseil général, ville du Mans) par une utopie formatrice, et non par une logique commerciale ou seulement documentaire.

Faire de FormaSarthe un lieu et un temps véritablement formateurs pour les collégiens et les lycéens, les apprentis, les étudiants, tel est notre défi ! affirmions-nous à l'époque. Et nous ajoutions : Aider un adolescent à s'orienter, c'est l'aider à s'interroger sur soi et sur les parcours de formation, c'est aussi le guider et l'accompagner dans ses questionnements sur le travail, lui proposer des expériences vécues et des démarches précises où il tiendra des rôles sociaux significatifs ; informer un adolescent, ce n'est pas d'abord le documenter, c'est l'aider à se situer.

L'esprit initial FormaSarthe

Nous visions mieux et plus loin que le show-room habituel des salons commerciaux ou que le nième déballage des vendeurs et des camelots des formations : mettre les visiteurs en situation d'auteurs, ayant préparé des scénarios de rencontres et de découvertes. Intégrer dans la durée : un moment FormaSarthe étroitement articulé aux démarches globales d'éducation à l'orientation de l'établissement, du bassin d'éducation et de formation, du CIO. Saisir des opportunités : proposer aux jeunes des mises en situation, des rôles et responsabilités dans l'organisation du moment-FormaSarthe, des reportages, des enquêtes, la réussite de cette expérience étant étroitement liée à sa préparation et à son exploitation. Avant, pendant, après : repérer, intégrer, rythmer les trois temps du triptyque. Aux accompagnateurs d'amener l'élève à oser s'aventurer hors de son hameau, de son quartier, de ses stéréotypes.

La forme initiale FormaSarthe

Montrer simultanément et dans un lieu unique les formations et les métiers, le CAP et le Bac+10, le formateur et le professionnel de métier (jeux, démonstrations), animer le site en permanence, mettre du débat (tables rondes, radio avec Fréquence Sillé) et des rencontres individuelles avec des professionnels (Carrefour des professionnels), donner à des groupes de jeunes des rôles significatifs dans l'organisation même du forum (accueil, visuel FormaSarthe, évaluation directe, évaluation différée, co-animation des tables rondes, émissions radio-vidéo), créer un guide réservé aux professeurs (cf. annexe), présenter l'esprit FormaSarthe aux professeurs lors de réunions en établissement scolaire... Toutes ces illustrations concrètes n'avaient pour but que de mettre la forme du forum en adéquation avec l'esprit FormaSarthe.

Et maintenant ? FormaSarthe a-t-il changé ? Au fond, au fil des ans, les utopies les plus folles, et l'utopie formatrice en est une, ne risquent-elles d'être balayées par l'usure du temps, le pragmatisme pratico-pratique, mais aussi par l'aquabonisme, le pessimisme et le repli sur soi ambiants, les contraintes budgétaires ? La radio a disparu, les tables rondes ont perdu de leur intensité, les bénévoles se sont cherchés et le visuel-sapin-de-Noël ne brille pas pour tous les jeunes... Plus encore, face à la montée du secteur marchand et aux stratégies commerciales offensives du duopole Studyrama et L'étudiant, des associations loi de 1901 telles que FormaSarthe, certes soutenues par les collectivités territoriales, mais largement dépendantes de l'engagement des institutions locales (direction académique, direction diocésaine, chambres consulaires, université, chefs d'établissement, fédérations de parents d'élèves, CIO) et plus encore, ne l'oublions pas, du bénévolat de leurs membres les plus actifs, résisteront-elles au Marché utopiecide ? Esprit FormaSarthe, es-tu las ? Esprit FormaSarthe, es-tu là ?

Ce billet a été modifié le 20 mars 2019 à 20h40

Annexe

Préparer, exploiter FormaSarthe, EduSarthe, octobre 2007, 53 p.