d'orientation. En guise d'illustration, je joins en annexe au billet, sous versions .doc et .pdf, mes 25è (2011-2012) et 26è (2012-2013) rapports annuels d'activités.

Rapport annuel d'activités 2011-2012

Le rapport distingue trois éléments : les temps, les lieux, les publications. Il inclut cinq annexes et 33 propositions relatives à chacune des annexes : mission académique néocop (p. 4/9), mission académique formation continue (p. 6/9), suivi des parcours de découverte des métiers et des formations (p. 7/9), améliorer les procédures d’orientation et d’affectation (p. 8/9), lutter contre le décrochage scolaire (p. 9/9). Ce rapport a-t-il été lu ? En tout cas, il n'a donné lieu à aucune réponse de la part de l'ad-mini-stration. Notamment les propositions d'un tutorat pour les néo-cop (P11 et P12), d'un audit et d'un suivi académiques des parcours de découverte des métiers et des formations (P22) et d'un rôle accru donné aux CIO dans la prévention du décrochage scolaire grâce à une identité juridique, pour l’heure inexistante, qui leur permettrait de traiter d’égal à égal avec leurs interlocuteurs (établissements scolaires, missions locales, etc.) (P31).

Rapport annuel d'activités 2012-2013

Réduit à deux pages denses, le rapport 2012-2013 reprend la présentation sous forme du triptyque lieux, temps, publications et formule 13 propositions (P) assorties, pour chacune d'elles, d'un effet attendu (E). Ci-dessous, cinq propositions assorties de leurs effets attendus :

P3- Former réellement les professeurs à la pédagogie de l’orientation. Développer les formations sur site en établissement scolaire. Effet attendu : Dynamiser le pôle « formations à l’orientation » de la formation continue des professeurs, notoirement sous-dimensionné.

P4- Reconstruire une réflexion éducative sur le conseil de classe. Autoriser les acteurs à expérimenter de nouvelles formes de conseil. Effet attendu : Dé-ritualiser le conseil de classe et le démocratiser pour en faire un véritable lieu-moment du tenir conseil en présence de l’élève.

P10- Accentuer le rôle des CIO et des DCIO en donnant aux DCIO et aux CIO une identité juridique, pour l’heure inexistante, qui leur permette de traiter d’égal à égal avec leurs partenaires. Effet attendu : Arrêter le déni dont sont injustement victimes les CIO et les COP. Reconnaître leur utilité. Ouvrir ainsi les adaptations nécessaires.

P12- Donner de la pédagogie aux Forums de l’orientation. Effet attendu : Passer du showroom à la classe-atelier. S’assurer des rendus individuels et collectifs. Forum rime avec Formateur et Formation.

P13- Concevoir l’orientation non comme ajustement mécaniste entre un individu et un emploi, ou comme prévision d’un avenir incertain, mais comme adaptation personnelle au long cours, capacité à s’orienter tout au long de la vie, éducation au devenir. Effet attendu : Sortir du fatum. Développer le kairos, la métis et la sérendipité.

Comme en 2012, je n'ai reçu aucune réponse de l'ad-mini-stration sur quelque point que ce soit de ce rapport rédigé en juillet 2013, ni même une réponse ad-mini-strative, un simple accusé de réception. Faut-il s'en formaliser quand on voit qu'en 2017, le ministère de l'éducation nationale n'aura publié que 7 des 57 rapports que lui aura rendu l'inspection générale (16%), laquelle constitue pourtant l'aristocratie de l'inspection, sa référence ? Qui s'offusquerait que les élucubrations d'un minuscule inspecteur de province ne soient ni vues ni lues au rectorat quand l'ad-mini-stration centrale n'a elle-même pas le temps de lire les rapports de l'inspection générale ? Quant à y répondre... Dis papy, à quoi ça sert un inspecteur ? Eh bien, ma chère Louise, à rédiger moult rapports qui ne seront pas lus et auxquels, bien entendu, il ne sera rien répondu puisqu'ils ne sont pas lus !