Propos orientés

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Cinorientation

Cultiver son regard, le déplacer haut et loin pendant 90, 120 ou 180 minutes vers l'écran de nos salles obscures, se laisser porter, interpeller, questionner, surprendre par un scénario, un personnage, une ambiance, un univers, une intensité dramatique, une musique de film... Comédie, drame, film d'action, documentaire, film historique, western, film d'aventure, documentaire, thriller, biopic... Chacun de ces genres peut nous inspirer. Et deux festivals amis nous abreuvent annuellement : le festival du film d'éducation d'Evreux, Filmer le travail à Poitiers.   

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 4 octobre 2018

Rêves brisés, vies braisées

Reves-brises-de-l-entre-deux-guerres_Arte__serie_historique__aout-septembre_2018.jpg La formidable série historique Les rêves brisés de l'entre-deux-Guerres 1918-1939, Arte développe, en huit séquences de cinquante minutes, la saga utopique et douloureuse de treize destins de célébrités ou d'anonymes de l'entre deux-guerres.

Lire la suite...

lundi 17 septembre 2018

Métier perdu, métier retrouvé : (5) Infirmière, infirmier

De_chaque_instant__documentaire__N._Philibert__2018.jpg On croit tous connaître le travail des infirmières tant l'imaginaire des métiers, la littérature, mais aussi notre propre expérience de patient.e, et de "famille de patient.e" nous a donné de les rencontrer, parfois de très près. Mais, non, détrompez-vous, vous avez tout à apprendre grâce au dernier film-documentaire si sensible de Nicolas Philibert dénommé si poétiquement De chaque instant ! Une caméra douce, discrète, effacée suit pendant les trois années de leur apprentissage un groupe d'étudiantes et d'étudiants d'un institut de

Lire la suite...

mercredi 4 juillet 2018

Parvana, la poésie contre l'obscurantisme

Parvana-une-enfance-en-Afghanistan-film-Nora-Twomey-juin-2018.jpg Parvana, une enfance en Afghanistan, de Nora Twomey, sorti en salle le 27 juin, nous raconte l'histoire d'une gamine de onze ans à Kaboul, sous l'oppression talibane. Comment résiste-t-elle à l’oppression et à la tyrannie ? La force de ce film d'animation est dans sa dimension pédagogique. Pour raconter cette terrible histoire, la cinéaste transforme son film en un conte de toute beauté. Un miracle de poésie et d’intelligence. Quand Parvana, fille intrépide, se déguise en garçon pour aider sa famille, nous y sommes. Quand cette enfant croit au pouvoir

Lire la suite...

jeudi 7 juin 2018

Une année solaire

Une-annee-polaire-Collardey-2018.jpg Anders, jeune Danois, devait reprendre la ferme de ses parents. En choisissant, pour un premier poste d'instituteur, un tout petit village du Groenland d'à peine 100 habitants, il plonge dans l'aventure et l'inconnu, face à 15 enfants-lions bien décidés à en remontrer au jeune instit' béotien. Une année polaire (S. Collardey, 94 mn, 2018), raconte cette année d'abord solitaire qui deviendra, au fil du temps, solaire. Entre documentaire et fiction, on entre dans la vie d’Asser, qui fait l’école buissonnière pour apprendre à pêcher

Lire la suite...

mardi 5 juin 2018

Métier perdu, métier retrouvé : (4) Petit paysan

Petit-paysan-Charuel-2017.jpg Dans Petit paysan (Hubert Charuel, 2017, 90'), Pierre, la trentaine, est éleveur de vaches laitières. Une vie organisée autour de sa ferme et de ses animaux. Levé à l’aube, trimant toute la journée, réveillé en pleine nuit pour l’accouchement d’un veau, le jeune éleveur consacre sa vie à son troupeau. Les seules visites qu’il accepte sont celles de sa sœur, vétérinaire. Une épidémie se déclare, Pierre découvre qu’une bête est infectée. Il ne peut se résoudre à perdre ses vaches. Il ira jusqu’au bout pour les sauver.

Lire la suite...

samedi 24 mars 2018

Enseigner à vivre

Enseignez-a-vivre-Film-Abraham-Segal.pngDans son documentaire sorti en 2017 Enseignez à vivre ! Edgar Morin et l'éducation innovante, Abraham Segal reprend les thèses que l'auteur avait présentées dans l'ouvrage paru en 2014 chez Actes sud sous le titre Enseigner à vivre. Comment faire en sorte que pédagogie rime avec plaisir de transmettre ? Comment des jeunes exclus du système éducatif, des « décrocheurs », peuvent-ils devenir des êtres créatifs, désireux d’apprendre ? Comment un lycée ou un collège peut-il constituer un lieu où liberté se conjugue avec responsabilité, où l’acquisition de savoirs

Lire la suite...

mardi 27 février 2018

Non aux jeunes errants à la rue ! (non 4)

Un_jour_ca_ira__film.jpg Djibi et Ange, deux adolescents à la rue, arrivent à l’Archipel, un centre d'hébergement d'urgence au cœur de Paris. Ils y affrontent des vents mauvais, des vents contraires, mais ils cherchent sans relâche le souffle d'air qui les emmènera ailleurs. Et c'est avec l'écriture et le chant qu’ils s’envolent… et nous emportent. Loin de tout misérabilisme et de bons sentiments au rabais, le film-documentaire de Stan et d'Edouard Zambeaux

Lire la suite...

dimanche 16 mars 2014

Je suis venue en France pour être une femme libre

Cour_de_Babel.jpgMarian, Oxana, Sim, Rama, Luca, Youssef, Maryam, Vania, Felipe, Miguel, Androméda, Guénambou, Sim... Ils-elles ont entre 11 et 15 ans et sont venu-e-s du monde entier : Guinée, Chine, Ukraine, Roumanie, Chili, Maroc, Libye, Irlande, Sénégal... Cour de Babel, le documentaire de Julie Bertuccelli, nous ouvre les portes de la classe d'accueil du collège de La Grange aux Belles (Paris Xè). Et nous n'en sortirons pas indemnes !

Lire la suite...

mercredi 25 mai 2011

Cyril et un vélo à la recherche du père

Gamin_au_velo_frers_dardenne.jpgPourquoi, après avoir retrouvé son vélo vendu par son père sans le lui avoir dit, Cyril, jeune chien perdu sans collier de 12 ans, qu'Aldo, le dealer de la cité dénomme "Pitbull", pédale-t-il si vite, si souvent, si longtemps ? Et jusqu'où ? Que cherche-t-il ? Qui cherche-t-il ? Pourquoi sa bicyclette adorée a-t-elle été vendue par son père au moment même où il l'a placé, "temporairement" avait-il prétendu, en foyer d'enfants ? Pourquoi Cyril, enfant abandonnique, défend-il avec autant d'âpreté son vélo au point de se battre avec des plus forts et des plus grands que lui ?

Un jour, grâce à la complicité de Samantha, la coiffeuse qui l'a pris en famille d'accueil le dimanche, il finit par retrouver trace de son père, et le rencontre quelques minutes sur son lieu de travail. Celui-ci, tout à la honte de l'avoir abandonné, "refait sa vie"et ne veut pas s'encombrer de son fils. Mais peine à le lui dire. Très émouvants échanges entre un père absent et un fils abandonné. Parti à la recherche du père avec son vélo, Cyril aura trouvé une mère. Les pères ne s'en sortent jamais bien dans les films des frères Dardenne. Et pourtant, eux aussi ont une importance capitale dans la construction identitaire de leurs enfants, et notamment de leurs fils. Le savent-ils tous assez ?