Une autre orientation

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - tenir conseil

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 30 janvier 2012

Conseiller technique, conseiller éthique (2)

Conseiller technique

Le terme de conseiller d’orientation-psychologue « conseiller technique » est apparu pour la première fois dans la circulaire du 8 juin 1971 relative à l'information scolaire et professionnelle dans les établissements du second degré (ministère Guichard). Cette circulaire prévoit, autour du chef d’établissement, la constitution d’une « équipe d’animation chargée d’assurer directement certaines tâches d’information ». Elle est composée du chef d’établissement, de son adjoint, du conseiller d’orientation, du documentaliste, du conseiller principal d’éducation et des enseignants. Au sein de celle-ci, « en tant que spécialiste, le conseiller d’orientation aura à jouer auprès des autres membres de l’équipe un rôle de conseiller technique ». Curieusement, pendant 25 ans, la mention "conseiller technique" accolée à "conseiller d'orientation" ou "conseiller d'orientation-psychologue" (nouvelle appellation depuis le décret du 20 mars 1991) ne réapparaît pas dans les textes officiels. Il faut attendre la circulaire n°96-204 du 31-07-1996 relative à La mise en œuvre de l’expérimentation sur l’éducation à l’orientation à l’orientation au collège pour en constater la résurgence. Il y est stipulé que le chef d’établissement « s’appuie sur son conseiller technique en la matière, le conseiller d’orientation-psychologue ». Quant au conseiller, « il participe à l’élaboration du programme d’orientation de l’établissement . Il propose des activités spécifiques. Enfin, les entretiens qu’il conduit avec les élèves permettent une individualisation de ces actions ».

Lire la suite...

dimanche 29 janvier 2012

Conseiller technique, conseiller éthique (1)

Nous initions ici aujourd'hui, avec le premier billet de l'année 2012, une série Conseiller technique, Conseiller éthique. Avec, pour commencer, à tout seigneur tout honneur, ce beau texte "Terre des Autres" qui constitue le thème et l'argument des 61èmes Journées nationales de l'ACOP-France qui se dérouleront dans l'Est parisien du 18 au 21 septembre 2012.

" Terre des autres.

Territoires, Altérité, Identité, Trajectoires.

L'autre est autre d'une infinité de façons mais reste singulier. Le conseiller d'orientation-psychologue dans son activité travaille au quotidien les questions complexes d'altérité, d'identité, de trajectoires et de territoires en rencontrant l'Autre. Mais comment peut-on amener l'Autre vers un "collectif" en respectant ses "singularités" ? Comment prendre en compte les trajectoires singulières de cet Autre dans son développement au sein de l'Ecole, en lien avec les apprentissages, et dans l'accompagnement de ses projets, sans l'isoler ?

Lire la suite...

samedi 7 mai 2011

Je suis visible, je suis vu, donc j'existe

Esse est percipi aut percipere : "Être, c'est être perçu ou percevoir", avait dit le philosophe irlandais George Berkeley (1685-1753). Il ne savait évidemment pas que, moins de deux siècles plus tard, l'injonction à la visibilité allait devenir une des valeurs clés de l'hypermodernité. Aux 18ème et 19ème siècles, on taisait l'intime ; au 21ème siècle, on l'exhibe. Dans l'ouvrage Les tyrannies de la visibilité qu'elles dirigent en 2011 aux éditions Erès, Nicole Aubert et Claudine Haroche nous livrent l'essence de leur interrogation dès le sous-titre "être visible pour exister ?" Et dès l'introduction, le ton est donné. Extraits : "L'émotion prend le pas sur l'idée, le slogan sur l'argumentation, l'image médiatique sur la vision politique et les mérites communicationnels d'un dirigeant sur son aptitude à gouverner un pays ... L'injonction à la visibilité, à l'époque contemporaine, constitue tout autant une condition pour exister socialement, puisque ce qui n'est pas visible ne peut être reconnu, qu'une violence est exercée sur chacun pour se livrer au regard et au jugement de l'autre. En ce sens, elle fragilise l'individu et lui impose une aliénation croissante qu'il ne peut ni éviter ni maîtriser. On peut alors se demander si, en nous dictant ses normes, cette visibilité imposée ne nous dépossède pas de notre intériorité et de notre créativité les plus essentielles (p. 22)".

Lire la suite...

jeudi 28 octobre 2010

Alexandre Lhotellier TTC, Témoin du Tenir Conseil

Lire la suite...

page 2 de 2 -